Trump accepte un rachat de Microsoft avant le 15 septembre — TikTok

07 Août, 2020, 04:38 | Auteur: Lynn Cook
  • Un téléphone intelligent avec Tik Tok sur son écran d'accueil

Il exige la part du Trésor américain.

Il avait avancé dimanche que Donald Trump allait " passer à l'action dans les prochains jours " contre TikTok et d'autres applications liées à des entreprises chinoises.

Le Sénat américain a adopté jeudi à l'unanimité un projet de loi qui interdit le téléchargement et l'utilisation de TikTok, réseau social du groupe chinois ByteDance, sur tout appareil délivré par le gouvernement à ses employés ou aux membres du Congrès. Microsoft n'a pas réussi à mettre en place des services purement destinés aux consommateurs ces dernières années, ce qui a laissé à l'entreprise un manque de connaissance des comportements de ces derniers.Par ailleurs, pour le gouvernement américain, cela serait une victoire de plus face à la Chine.

Il a également averti dans un éditorial que la Chine avait "de nombreux moyens de réagir si l'administration mène à bien son projet de "vol effraction".

Charlotte Jee, journaliste au MIT Technology Review, un magazine appartenant au Massachusetts Institute of Technology, a déclaré que les commentaires de M. Trump étaient "assez étonnants". En effet, Trump a affirmé qu'une grande partie de la somme payée par Microsoft afin de racheter TikTok, doit revenir au Trésor américain.

"Un accord gagnant-gagnant est en préparation", a déclaré sur Twitter dimanche le sénateur républicain Lindsay Graham en réponse au changement de position de Donald Trump. De quoi rassurer le président américain. "Nous sommes confrontés à une pression externe accrue sur certains marchés".

Mais une chose est sûre, la demande de paiement de M. Trump a brouillé les pistes dans une situation déjà tendue.

Les négociations entre Microsoft et TikTok qui semblaient à l'arrêt en raison de la décision du président Donald Trump de bannir l'application chinoise aux États-Unis, sont de nouveau possibles grâce à l'intervention de Satya Nadella, PDG de Microsoft, auprès du président américain. Son siège est à Los Angeles.

Mais elle ne progressera peut-être pas aussi vite sans les technologies d'intelligence artificielle développées par ByteDance pour la recommandation de contenus, a d'emblée pointé Josh Constine, ancien journaliste du site spécialisé en jeunes pousses technologiques TechCrunch.

Le destin de ByteDance, propriétaire de TikTok, est révélateur de l'impasse dans laquelle se trouvent les entreprises chinoises qui veulent s'internationaliser, dans un contexte de plus en plus fermé.

Le conseiller commercial de la Maison Blanche, Peter Navarro, a suggéré que Microsoft pourrait se défaire de ses participations en Chine s'il rachetait les activités américaines de TikTok.

Microsoft a prévu de " construire sur l'expérience que les utilisateurs de TikTok adorent, tout en ajoutant une couche de sécurité et de protection de la vie privée de très haute qualité ".

"Sous couvert d'une notion abusive de sécurité nationale, et sans preuves, les Etats-Unis (.) menacent des entreprises", s'est emporté le porte-parole Wang Wenbin.

Selon Mike Pompeo, des réseaux comme WeChat ou TikTok "envoient directement des données (sur leurs utilisateurs) au Parti communiste chinois", y compris "leur adresse, leur numéro de téléphone, leurs amis, leurs contacts".

Recommande: