Liban: Macron lance la course à l'aide d'urgence

07 Août, 2020, 08:10 | Auteur: Lynn Cook
  • Emmanuel Macron a décollé pour le Liban

Deux jours après les explosions de Beyrouth, Emmanuel Macron s'est rendu dans la capitale libanaise. Il a promis " des soutiens supplémentaires " et annoncé son intention de proposer un " nouveau pacte " politique au Liban.

Au moins 40 Français ont été blessés dans la double explosion au port de Beyrouth, selon un nouveau bilan provisoire communiqué jeudi 6 août par le parquet de Paris, qui a élargi son enquête après le décès d'un ressortissant français.

Emmanuel Macron est arrivé en fin de matinée ce jeudi et a exprimé son souhait d'organiser l'aide européenne et l'aide internationale.

"M. Macron, qui doit rencontrer les principaux dirigeants libanais au cours de sa visite d'une journée, les a appelés à entreprendre sans plus tarder les réformes exigées par la communauté internationale".

Ses dons serviront à apporter de l'aide logistique sur le terrain, ainsi que de subvenir aux besoins de première nécessité des populations. La France a déjà envoyé des secouristes et des médicaments.

Par ailleurs, un responsable proche du dossier a assuré à l'AFP que la Banque centrale du Liban avait ordonné un gel des avoirs de sept responsables du port et des douanes, dont le directeur des douanes, Badri Daher. Il a affirmé vouloir " lancer une nouvelle initiative politique. "Et je reviendrai pour le 1er septembre, et s'ils ne savent pas le tenir, je prendrai mes responsabilités avec vous", a-t-il en effet rétorqué aux Beyrouthins qui l'entouraient.

Les explosions de mardi, dues selon les autorités à un incendie dans un entrepôt abritant une énorme quantité de nitrate d'ammonium au port de Beyrouth, ont fait au moins 149 morts et 5000 blessés, sans oublier les dizaines de disparus et les centaines de milliers de sans-abri. "Aidez-nous! Révolution!", "Le peuple veut la chute du régime", ont scandé le habitants de Gemmayzé devant le président français.

Un colonel de la sécurité civile française, engagé dans les recherches sur le site, a estimé jeudi qu'il y avait de "bons espoirs" de retrouver "des personnes vivantes", après les explosions meurtrières qui ont secoué le secteur.

La colère des Libanais est d'autant plus grande que la cargaison de nitrate d'ammonium, une substance hautement inflammable, se trouvait au port depuis six années, " sans mesures de précaution ", de l'aveu même du Premier ministre libanais.

Recommande: