Pirelli confirme une augmentation des pressions sur ses pneus ce week-end

06 Août, 2020, 16:35 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Pour Pirelli, les crevaisons à Silverstone sont liées aux « circonstances de course »

Pirelli a rendu son verdict sur les causes des crevaisons des Mercedes et de la McLaren de Carlos Sainz en fin de course, dimanche à Silverstone. Ce fut ainsi également le cas de Valtteri Bottas, aussi sur Mercedes, ainsi que Carlos Sainz Jr, dans sa McLaren. Dans son communiqué, la marque milanaise explique ainsi notamment: "La raison-clé tient à un faisceau de circonstances qui a mené à une utilisation extrêmement longue du second train de pneus".

La deuxième période de Safety Car a incité presque toutes les équipes à anticiper leur arrêt au stand prévu et à effectuer ainsi un dernier relais particulièrement long: environ 40 tours, soit plus des trois quarts de la longueur totale de la course sur l'un des circuits les plus exigeants du calendrier.

"Combiné au rythme notablement accru des Formule 1 2020 (la pole position a été 1,2 seconde plus rapide qu'en 2019), cela a rendu les derniers tours du Grand Prix de Grande-Bretagne particulièrement durs, conséquence des plus grandes forces générées sur les pneus par les Formule 1 les plus rapides de l'Histoire".

"En ont résulté les conditions d'exploitations les plus difficiles qui soient pour les pneus. Cela a conduit à des contraintes maximales sur le pneu avant gauche après un très grand nombre de tours, avec pour résultat une dégradation élevée, qui du coup était moins protégé contre les forces extrêmes en jeu".

Pour la deuxième course à Silverstone ce week-end, Pirelli confirme les composés nominés: C2, C3 et C4, étant un cran plus tendres que ceux utilisés lors du dernier Grand Prix.

La maison italienne a aussi indiqué qu'elle a révisé ses recommandations des pressions en demandant aux équipes d'augmenter la pression dans ses gommes "pour réduire les contraintes sur la construction".

Recommande: