Haine en ligne: Dieudonné banni de Facebook et Instagram

04 Août, 2020, 08:24 | Auteur: Sue Barrett
  • Le polémiste Dieudonné le 22 juin 2020 à Chartres

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) et la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) soutiennent la décision prise ce lundi 3 août par Facebook de bannir de Facebook et Instagram le polémiste Dieudonné pour "contenu se moquant des victimes de la Shoah" et "termes déshumanisants à l'encontre des Juifs".

Alors qu'il y a quelques semaines YouTube avait supprimé la chaîne de l'humoriste, c'est aujourd'hui au tour de Facebok et d'Instagram de sévir. D'après le porte-parole de Facebook cité par l'AFP, la fermeture de la page de Dieudonné Mbala Mbala est en conformité avec de la politique de Facebook sur les individus et les organismes dangereux.

Il reste encore toutefois Twitter et le site Internet officiel de Dieudonné, dans lequel ses dates de tournée pour "Finissons-en!", son dernier spectacle, sont données: Tours le 21 août, Bourges le 25 septembre, Orléans le 24 octobre, Chartres le 12 décembre, pour ne citer que la région Centre-Val de Loire et l'année 2020... Il dénonce notamment des "contenus se moquant des victimes de la Shoah" et des "termes déshumanisants à l'encontre des Juifs". Sa page Youtube avait déjà été fermée le 30 juin dernier pour ses propos antisémites. "Bannir une personne de manière permanente de nos services est une décision que nous pesons toujours avec attention, mais les individus et organisations qui attaquent les autres sur la base de ce qu'ils sont n'ont pas leur place sur Facebook ou sur Instagram", a-t-il expliqué.

"Ses publications ont commis des dégâts considérables et irréparables parmi la jeunesse et elles ont participé, des années durant à banaliser l'obsession des Juifs et à redonner une seconde jeunesse au négationniste Robert Faurisson". Une suppression qui "fait suite à des enfreintes répétées à notre règlement de la communauté YouTube".

Habitué des tribunaux, Dieudonné a été plusieurs fois condamné par la justice pour ses propos haineux. Il n'a plus de page YouTube depuis fin juin (supprimée par Google, elle comptait 400.000 abonnés), et n'a donc plus désormais de page Instagram et de page Facebook (1,3 million de comptes). En novembre, il avait été condamné à 9 000 euros d'amende, pour complicité d'injure à caractère antisémite, après la publication d'une vidéo et d'une chanson intitulées "C'est mon choaaa".

Recommande: