Allemagne : 17.000 personnes défilent sans masque à Berlin contre les mesures sanitaires

02 Août, 2020, 17:23 | Auteur: Lynn Cook
  • FRANCE-PRESSE

Quelque 20.000 personnes, selon les estimations de la police, ont participé samedi à Berlin à une manifestation hétéroclite rassemblant "libres penseurs", militants antivaccins, conspirationnistes ou encore sympathisants d'extrême droite.

La manifestation "la fin de la pandémie - Jour de la liberté" a rassemblé plusieurs milliers de personnes, 17.000 selon la police, ce samedi matin à Berlin (Allemagne).

Après avoir sommé à plusieurs reprises les participants de respecter les gestes barrières, les forces de l'ordre ont décidé de dissoudre la manifestation en fin d'après-midi. "La distance, les règles d'hygiène et les masques servent à nous protéger tous; de cette façon, nous nous traitons mutuellement avec respect".

Le port du masque et la distanciation sociale, pourtant obligatoires, étaient peu respectées.

Les autorités ont ensuite annoncé sur Twitter avoir "déposé une plainte" contre l'organisateur de l'événement en raison du "non-respect des règles d'hygiène".

"Notre demande est de revenir à la démocratie", a déclaré à Reuters un manifestant qui a refusé de donner son nom. "Le masque qui nous asservit doit disparaître", a-t-il ajouté.

"Les gens qui ne s'informent pas d'eux-mêmes, à l'inverse de nous, restent ignorants et croient ce que le gouvernement leur dit. Et la peur affaiblit le système immunitaire", prétend-elle.

Plusieurs contre-manifestants, dont un cortège de "grands-mères contre l'extrême droite", ont traité ces militants de "nazis". La devise "jour de la liberté" étant le titre d'un film d'une réalisatrice nazie qui évoque une conférence du parti d'Hitler en 1935.

Des responsables politiques allemands se sont insurgés de cette prise de risque. Saskia Esken, responsable des sociaux-démocrates, parti minoritaire de la coalition gouvernementale avec les conservateurs d'Angela Merkel, a fustigé ces "covidiots".

'Sans distance, sans masque: ils ne mettent pas seulement en danger notre santé, mais aussi notre succès contre la pandémie et pour la relance de l'économie, de l'éducation et de la société. "Irresponsable!", a-t-elle twitté.

Jan Redmann, chef de file de la CDU au Parlement du Land de Brandebourg, a écrit, sur ce même réseau social: "Mille nouvelles infections par jour encore, et à Berlin il y a des manifestations contre les mesures anticoronavirus? Nous ne pouvons plus nous permettre ces dangereuses absurdités".

Si l'Allemagne a jusqu'à présent été plutôt épargnée par la pandémie qui y a fait moins de 9200 victimes, les autorités s'alarment d'une lente reprise du nombre des infections ces dernières semaines. Selon les données de l'Institut sanitaire Robert Koch, 955 nouvelles infections ont été constatées en 24 heures, un niveau qui n'avait plus été atteint depuis le 9 mai dernier.

Recommande: