Le Royaume-Uni suspend le déconfinement et impose de nouvelles restrictions locales

01 Août, 2020, 19:38 | Auteur: Lynn Cook
  • Le Premier ministre britannique Boris Johnson annonce qu'il freine le déconfinement

Mais en raison d'une flambée des nouveaux cas de la Covid-19, le Premier ministre, Boris Johnson, a annoncé ce vendredi le report de la prochaine phase du déconfinement.

Face à la recrudescence de cas de COVID-19, de nouvelles restrictions sont imposées aux habitants de certaines parties du nord de l'Angleterre depuis vendredi.

Le Royaume-Uni aurait dû entamer, samedi 1 août, une nouvelle étape de son déconfinement.

Le Bureau des statistiques nationales a déclaré qu'entre le 20 et le 26 juillet, il y avait eu environ 4200 nouveaux cas par jour en Angleterre, contre environ 2800 nouveaux cas quotidiens la semaine précédente.

Avec près de 46 000 décès de personnes déclarées positives au virus, le Royaume-Uni affiche le plus lourd bilan de la pandémie en Europe. Le nombre d'admissions à l'hôpital et de morts continue de baisser, mais les contaminations repartent à la hausse pour la première fois depuis mai.

Critiqué pour avoir tardé à réagir au début de la pandémie, le gouvernement de Boris Johnson martèle désormais vouloir réagir vite.

Ces annonces tombent au moment où le Royaume-Uni impose de nouvelles mesures de quarantaine aux voyageurs venant d'Espagne et du Luxembourg, seulement trois semaines après les avoir levées. "Il faut appuyer sur la pédale de frein pour garder le virus sous contrôle", a expliqué le Premier ministre, qui a justifié cette décision par une légère reprise épidémique dans le pays.

Les casinos, bowlings, patinoires et salons de beauté devront attendre pour rouvrir, ainsi que les salles de spectacles. La nouvelle a été accueillie avec amertume par le milieu de la scène musicale en lutte pour sa survie, qui s'apprêtait à accueillir le public à nouveau. Cela va concerner des matches de cricket et des courses de chevaux, mais également les Championnats du monde de snooker, programmés à Sheffield. La nouvelle mesure concerne environ 4 millions de personnes. "Ce que nous voyons à partir des données de l'ONS et d'autres données, c'est que nous avons probablement atteint les limites de ce que nous pouvons faire en termes d'ouverture de la société", a dit le médecin-chef Chris Whitty.

Recommande: