Un incendie détruit plus de 250 hectares de forêt en Gironde

31 Juillet, 2020, 16:08 | Auteur: Lynn Cook
  • Depuis Rions les communes sont sous le nuage de fumée

Plus de 250 hectares de pins ont été détruits à 60 km au sud de Bordeaux malgré la mobilisation de plus de 180 soldats du feu, ont indiqué les secours à l'AFP.

En concertation avec les Services départementaux d'incendie et de secours (SDIS), Météo-France et la Défense des forêts contre les incendies en Aquitaine (DFCI), les préfètes de la Gironde, des Landes et du Lot-et-Garonne ont décidé d'élever la vigilance " risque feux de forêt " au niveau orange. Un feu "complexe" et "virulent", en raison notamment du vent, d'un terrain sableux difficile d'accès, et de parcelles de pins d'âges différents, dont des jeunes pins aux branches basses, offrant un massif plus dense propice à la propagation, a précisé le capitaine Mathieu Jaumain, du SDIS. "Il n'avance plus, ne bouge plus", ont précisé les pompiers, indiquant qu'ils allaient alléger le dispositif, mais maintenir au sol pour la nuit une forte présence de surveillance, au moins une centaine d'hommes, pour sécuriser le secteur et éviter toute reprise.

Selon la préfecture, cinq hameaux, totalisant une trentaine de personnes, situés aux environs de la zone du sinistre, étaient en cours d'évacuation "à titre préventif" en raison des fumées. Les habitants ont été placés dans une salle communale. Dans la soirée, plusieurs d'entre eux ont regagné leur domicile.

Aucune maison n'était toutefois directement menacée par le feu en début de soirée. Concernant la centrale photovoltaïque, l'herbe sous les miroirs a bien brûlé, mais, au vu des photos aériennes, les miroirs ne semblent pas avoir brûlé.

Un incendie s'est déclaré le lundi 27 juillet au Tuzan, dans le département français de la Gironde.

Le sud-ouest de la Gironde a connu jusqu'à présent un été particulièrement sec et chaud et d'autres vagues de chaleur sont attendues dans les semaines à venir.

Recommande: