Le Marocain Kamal Ouadrhiri participe au lancement de "Perseverance" vers Mars — NASA

30 Juillet, 2020, 23:50 | Auteur: Lynn Cook
  • Embarquez avec le robot Perseverance qui va tenter de percer le mystère de la vie sur Mars

Après Sojourner en 1997, Spirit et Opportunity en 2004 et Curiosity en 2012, un cinquième "rover" - véhicule conçu pour l'exploration du sol d'une autre planète - s'apprête à fouler le sol martien. Seuls des robots américains ont réussi cet exploit jusqu'ici, mais la Chine vient également d'en envoyer un.

Le premier étage de la fusée s'est détaché quelques minutes plus tard, avant une deuxième poussée, depuis l'orbite terrestre, qui a propulsé Perseverance sur sa trajectoire en direction de Mars.

Avec un léger retard dans la fenêtre de lancement suite à la vérification des derniers détails, la mission Mars 2020 d'exploration de la planète Mars a correctement pris son envol ce 30 juillet.

Le véhicule de type rover de la NASA, Perseverance, est parti de Cape Canaveral, en Floride, jeudi à l'heure prévue, 13h50, heure belge, à bord d'une fusée Atlas V, à destination de la planète Mars, a-t-on pu constater sur NASA TV.

Le nouveau rover, construit au mythique Jet Propulsion Laboratory de la Nasa à Pasadena en Californie, est une version améliorée de Curiosity: ses six roues sont plus robustes, il est plus rapide, plus intelligent et peut s'auto-piloter sur 200 mètres par jour. Son bras robotique mesure deux mètres.

Une fois le rover arrivé à bon port, la Nasa tentera de faire s'envoler l'hélicoptère Ingenuity, 1,8 kg, dans l'air très fin de Mars, dense comme 1% de l'atmosphère terrestre.

La Nasa est très intéressée par l'exploration planétaire par les airs, car les rovers ne peuvent parcourir que quelques dizaines de kilomètres dans leur vie, et sont vulnérables aux dunes de sables et autres reliefs, même si Perseverance pourra monter des obstacles hauts de 40 cm.

La mission embarque le rover Perseverance qui va chercher des traces (microscopiques) de vie passée passée aux premiers temps de Mars quand cette dernière pouvait encore accueillir de l'eau liquide à sa surface. Des ingrédients qui ont fait naître, au moins sur Terre, des microbes.

Perseverance aura à sa disposition une panoplie d'instruments scientifiques pour étudier les roches et poussières sur place mais un volet important de la mission consistera à collecter des échantillons qui seront ramenés ensuite sur Terre à l'occasion d'une future mission.

Plus de 350 géologues, géochimistes, astrobiologistes, spécialistes de l'atmosphère et autres scientifiques, du monde entier, participent à la mission, qui durera au moins deux ans, et sans doute beaucoup plus longtemps si l'on en croit l'expérience des précédents rovers, très endurants.

Recommande: