Le gouvernement conseille aux entreprises d'avoir un stock de 10 semaines — Masques

30 Juillet, 2020, 16:56 | Auteur: Lynn Cook
  • Covid-19 : à Quiberon, le maire et le préfet serrent la vis face aux comportements

Quelques jours auparavant, le Conseil scientifique, instance mise en place pour éclairer l'exécutif français dans la gestion de la crise sanitaire du nouveau coronavirus, s'était inquiété de la possibilité d'une deuxième vague de Covid-19 en France à l'automne, au moment où le ministre de la Santé a mis en garde contre un " relâchement " des Français depuis le début du déconfinement en mai dernier, faisant état de " signes inquiétants " de reprise de l'épidémie dans certains endroits du territoire national.

Le " drive", situé au 7, rue de Verdun, à Quiberon, est ouvert jusqu'au dimanche 2 août inclus, avec, selon la préfecture, " une file active moyenne maximum de 250 à 300 personnes par jour ".

Alors pour faire face à l'évolution extrêmement rapide de la situation, le maire, Patrick Leroux, a pris un arrêté interdisant l'ouverture des plages, des parcs ainsi que des jardins, entre 21h et 7h du matin.

Gildas Quendo, premier adjoint au maire de Quiberon, se veut toutefois rassurant sur TF1: "Tout va bien, je veux rassurer tout le monde. Les investigations des contacts à risque autour de ces nouveaux cas se poursuivent", soulignent les services de l'État dans le Morbihan. Depuis jeudi, le port du masque est obligatoire sur les marchés et sur les axes très fréquentés de la ville. Le dépistage des personnes contacts à risque identifiées dans le cadre des investigations menées par l'Agence Régionale de Santé (ARS) et l'Assurance Maladie a permis d'identifier 32 cas supplémentaires, portant le nombre total de cas confirmés pour ce cluster à 72 cas. Jusqu'à présent, un peu plus d'un millier de personnes ont été testées, et quarante se sont révélées positifs.

Interrogé sur France Inter plus tôt dans la journée, le préfet du Morbihan, Patrice Faure, a lui aussi menacé de prendre des mesures strictes, pouvant aller jusqu'à l'interdiction des "rassemblements de plus de dix personnes en public" ou la fermeture des bars à partir de "19 heures". Depuis, la préfecture a ordonné vendredi la fermeture administrative pour deux mois du bar en question, L'Hacienda.

Recommande: