Jacqueline Sauvage, graciée après le meurtre de son mari violent, est décédée

30 Juillet, 2020, 01:49 | Auteur: Sue Barrett
  • Selon La République du Centre Jacqueline Sauvage condamnée à 10 ans de prison en 2014 pour avoir tué son mari puis graciée en 2016 est décédée à 72 ans

Le 31 janvier 2016, après que les deux conseils, accompagnés des filles de Jacqueline Sauvage, ont rencontré le président de la République, François Hollande, ce dernier a décidé d'accorder sa grâce partielle. Elle était âgée de 72 ans. Condamnée à dix ans de réclusion en 2014, sa peine avait été confirmée par la cour d'appel de Blois, malgré la tentative de ses avocates, Me Janine Bonaggiunta et Me Nathalie Tomasini, de faire valoir une "légitime défense" différée.

Jacqueline Sauvage lors de son procès en 2015. "Mais comme cela n'a pas été le cas, je l'ai graciée définitivement", a-t-il expliqué.

Selon ses dires, comme président, il avait considéré que cette femme avait suffisamment souffert et qu'elle devait terminer sa vie hors de la prison. D'un côté, le pouvoir en place en Pologne a fait une proposition pour se retirer du traité européen sur les violences faite aux femmes, de l'autre, une figure du féminisme et une victime de violences conjugales devenue le symbole de cette lutte sont décédées en ce mois de juillet: Gisèle Halimi ce mardi 28 et Jacqueline Sauvage le mercredi 22. Muriel Robin s'est ensuite souvenue avant émotion du tournage du téléfilm durant lequel elle a "approché de très près" la souffrance qu'a vécue Jacqueline Sauvage: "C'était insoutenable pour moi, pour l'équipe. Jacqueline Sauvage a été un symbole pour toutes les femmes" a-t-elle déclaré. "On demande un milliard, on ne nous le donne pas", poursuit-elle, ajoutant que l'État n'hésite en revanche pas à donner des milliards à Renault. "Son dossier a pu faire bouger les choses", s'est félicité la comédienne, fervente militante contre les violences conjugales. "Bien sûr, nous n'avons pas tourné de scènes de violence en sa présence".

Le décès de Jacqueline Sauvage, survenu le 23 juillet dans le Loiret, a été rendu public par sa famille ce 29 juillet.

"Je suis extrêmement triste, je suis très choquée".

Recommande: