Décès de Jacqueline Sauvage, graciée après avoir tué son mari violent

29 Juillet, 2020, 15:27 | Auteur: Sue Barrett
  • Selon La République du Centre Jacqueline Sauvage condamnée à 10 ans de prison en 2014 pour avoir tué son mari puis graciée en 2016 est décédée à 72 ans

Son histoire avait profondément ému. Les obsèques ont eu lieu le 28 juillet, dans la plus stricte intimité. Les raisons de son décès n'ont pas été communiquées par sa famille. Cette femme de 72 ans devenue un symbole des violences conjugales après avoir tué son mari violent après 47 ans de vie commune, crime pour lequel elle avait été condamnée à dix ans de réclusion avant d'être graciée en 2016 par François Hollande, est décédée la semaine dernière d'une cause pour l'heure inconnue.

Elle avait ensuite été mise en examen pour meurtre avec préméditation puis incarcérée.

En 2015, le verdict en appel, qui confirme la peine de dix ans ferme, provoque l'émoi.

Sa condamnation avait alors suscité la polémique, entraînant de nombreuses manifestations et des débats jusqu'aux hautes sphères politiques.

En décembre 2016, après quatre ans derrière les barreaux, elle est sortie de prison à l'âge de 69 ans, graciée par François Hollande après une vaste mobilisation en sa faveur. Sa résistance a mobilisé tout un pays. "Jacqueline Sauvage, par son histoire, par son affaire, a participé à éveiller les consciences sur l'existence de ces femmes qui se sont battues pendant des années dans le huis clos familial et dans l'omerta de la société", a-t-elle déclaré.

"Je suis allée lui rendre visite dans son pavillon de La Selle-sur-le-Bied (45), là où s'est produit le drame, et où elle vit toujours, faute de pouvoir vendre sa maison".

Recommande: