Le point sur la pandémie — Coronavirus

11 Juillet, 2020, 11:07 | Auteur: Lynn Cook
  • Coronavirus: un comité indépendant va évaluer le travail de l'OMS

L'impact économique sera d'autant plus dévastateur que la crise sanitaire intervient après sept ans de faible croissance, et alors que des millions de personnes sont sans couverture médicale ou eau potable, note l'ONU qui s'attend à une augmentation de 7% du taux de pauvreté. L'Express fait le point sur la pandémie.

Un épidémiologiste et un spécialiste de la santé animale de l'OMS se rendent en Chine pour une mission exploratoire visant à déterminer l'origine du nouveau coronavirus, a indiqué l'organisation, précisant que les deux experts étaient attendus ce week-end à Pékin.

Votre soutien est indispensable.

Une porte-parole de l'OMS, Margaret Harris, a expliqué vendredi à la presse que "l'une des plus grandes questions est de savoir si le virus a été transmis à l'homme par un animal, et de quel animal il s'agit". Leur mandat sera élaboré en consultation avec les Etats membres, a noté Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Les Etats-Unis ont salué vendredi l'annonce de l'enquête de l'OMS en Chine.

" Nous nous félicitons de l'enquête de l'OMS sur les origines du nouveau coronavirus en Chine", a déclaré l'ambassadeur américain auprès des Nations unies à Genève, Andrew Bremberg, à des journalistes.

Les Etats-Unis sont le pays le plus lourdement touché par le virus. Les experts craignent que la courbe des décès ne suive rapidement la même trajectoire que celle des nouvelles infections.

L'Europe totalisait vendredi à 19H00 GMT 201.723 décès pour 2.803.100 cas, les Etats-Unis et le Canada 142.335 décès (3.251.493 cas), l'Amérique latine et les Caraïbes 138.337 décès (3.186.561 cas), l'Asie 41.422 décès (1.658.293 cas), le Moyen-Orient 19.555 décès (893.896 cas), l'Afrique 12.633 décès (557.308 cas), et l'Océanie 135 décès (10.929 cas).

Au Venezuela, le président de l'Assemblée nationale constituante et numéro deux du parti présidentiel PSUV, Diosdado Cabello, a annoncé jeudi avoir contracté le Covid-19.

Le président brésilien Jair Bolsonaro, qui a annoncé mardi avoir contracté le Covid-19, a déclaré jeudi sur Facebook qu'il allait "très bien" et a de nouveau préconisé l'usage de l'hydroxychloroquine, un médicament controversé.

Le Brésil est le pays d'Amérique latine le plus affecté par le virus et le deuxième au niveau mondial. Il a franchi vendredi la barre des 70 000 morts après avoir enregistré 1 214 décès supplémentaires au cours des 24 heures précédentes.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations.

Hong Kong va de nouveau fermer ses écoles à partir de lundi, après une résurgence des transmissions locales de coronavirus.

Recommande: