Anti-racistes:"Black Lives Matter" peint devant la Trump Tower

11 Juillet, 2020, 22:22 | Auteur: Lynn Cook
  • Des chercheurs d'emploi lors d'un événement Amazon en septembre 2019 à Crystal City en Virginie

C'est la prestigieuse avenue new-yorkaise qui s'est parée aux lettres du mouvement, sous les regards de nombreux de photographes et télévisions. "La ville de New York dit haut et fort, clairement et constamment que les vies des Noires comptent et que nous soutiendrons cette conviction par d'innombrables actions", a déclaré M. De Blasio lors d'un point de presse à la mi-juin, alors qu'il annonçait le plan de réalisation des inscriptions géantes du slogan "Black Lives Matter". La maire démocrate avait fait peindre ces mots dans une rue menant à la Maison Blanche.

Le slogan "Black Lives Matter" ("Les vies noires comptent") peint en lettres géantes devant la tour Trump, sur la 5e Avenue: la ville de New York, bastion démocrate, s'est offert un photogénique pied de nez à Donald Trump jeudi, accusé de mépriser le mouvement antiraciste. Aussi a-t-il déclaré, " Nous voulons que le président entende ce message parce qu'il n'a jamais eu de respect pour ces trois mots " avait-il déclaré au tout début du mois de juillet. Un endroit où Donald Trump résidait jusqu'à 2017, année où il a été élu président des Etats-Unis.

L'entraîneur de l'Impact de Montréal Thierry Henry, qui faisait son retour à la compétition jeudi, a affiché son soutien au mouvement Black Lives Matter en s'agenouillant pendant en hommage à George Floyd, un Afro-Américain asphyxié par un policier blanc à Minneapolis le 25 mai dernier. Début juillet, il avait tweeté que la police ne devrait "peut-être" pas laisser apposer "ce symbole de haine sur la plus prestigieuse rue new-yorkaise".

À la fin du marquage, le maire très à gauche Bill de Blasio est venu ajouter quelques touches de jaune, avec d'autres responsables dont le révérend Al Sharpton, figure de la lutte pour la justice raciale. Les quelques policiers présents jeudi ont assisté sans un mot à l'opération.

Des militants lèvent leur poings et leurs rouleaux à peinture alors qu'ils peignent le slogan "Black Lives Matter" ("Les vies noires comptent") devant la tour Trump, le 9 juillet 2020 à New York. "C'est un symbole formidable", a indiqué Amber Fairweather, 37 ans.

Recommande: