Donald Trump pourrait devoir révéler ses déclarations d'impôt

09 Juillet, 2020, 23:56 | Auteur: Lynn Cook
  • Refus de Trump de dévoiler ses finances décision jeudi de la Cour suprême

La Cour suprême des Etats-unis a infligé jeudi un revers majeur à Donald Trump, en jugeant qu'un procureur new-yorkais était en droit de réclamer toute une série de documents financiers du président américain, y compris ses déclarations d'impôt. "Le président ne jouit pas d'une immunité absolue face aux injonctions des procureurs de la justice des États", a-t-elle ajouté. Un jugement qui n'est pas bon pour le président américain selon Nansi Pelosi, la cheffe des démocrates à la chambre des représentants.

La cour, par sept voix sur deux, a décidé que Donald Trump ne pouvait pas bloquer une assignation à comparaître sur ses dossiers financiers émise par le procureur du district démocrate de Manhattan, Cyrus Vance, le président n'étant pas à l'abri d'une enquête criminelle. "C'est une énorme victoire pour notre système judiciaire et son principe fondateur que personne - pas même le président - n'est au-dessus des lois", a réagi le procureur de Manhattan.

Dans un second arrêt, la haute Cour a toutefois bloqué, dans l'immédiat, la transmission de documents comparables réclamés par le Congrès.

" La Cour suprême renvoie le dossier à un tribunal inférieur, les débats se poursuivent". En effet l'enquête est supervisée par un grand jury, un collectif de citoyens tirés au sort, qui opère dans le plus grand secret.

Elle a donc demandé aux juges de revoir leur copie en prenant en compte toute une série de critères pour évaluer si les injonctions parlementaires étaient justifiées. "Il va falloir tout recommencer à zéro", a-t-il déploré depuis la Maison Blanche, en se disant à nouveau victime d'une "chasse aux sorcières politique". Ces documents détenus par son ancien cabinet comptable Mazars portent sur les affaires de Donald Trump entre 2010 et 2018. La polémique autour de la taille de la richesse de Donald Trump ne ferait qu'alimenter les questionnements du peuple américain vu que l'homme n'a pas voulu exposer ses déclarations d'impôts. Ce paiement, effectué pendant la campagne de 2016, pourrait avoir violé les lois de financement des campagnes électorales.

Même si cette théorie est désormais balayée, l'histoire n'est pas terminée.

Recommande: