Les États-Unis se retirent formellement de l'Organisation mondiale de la Santé

08 Juillet, 2020, 07:36 | Auteur: Lynn Cook
  • Joe Biden annonce que les Etats Unis rejoindront l’OMS au premier jour de sa présidence

La notification sera effective au terme d'un délai d'un an, soit le 6 juillet 2021, ont précisé plusieurs responsables du gouvernement américain, plus gros contributeurs de l'organisation onusienne.

Le président américain Donald Trump avait initialement annoncé son intention de se retirer de l'OMS en mai dernier, accusant l'organisation d'aider la Chine à dissimuler les origines de la pandémie du coronavirus. "Le Congrès a reçu la notification que le président a officiellement retiré les États-Unis de l'OMS au beau milieu d'une pandémie", a prévenu sur Twitter Robert Menendez, membre démocrate de la Commission sénatoriale des Affaires étrangères, dénonçant une réponse "chaotique et incohérente" de Donald Trump à cette crise.

Et d'ajouter que le Secrétaire général, " en sa qualité de dépositaire, est en train de vérifier auprès de l'Organisation mondiale de la santé si toutes les conditions d'un tel retrait sont remplies ".

"Les Américains sont plus en sécurité quand l'Amérique s'engage pour renforcer la santé mondiale", a expliqué.

Les Nations unies ont confirmé avoir reçu lundi la lettre de retrait américain.

Les États-Unis, qui apportent 15 % du budget de l'agence onusienne et en sont de loin le premier bailleur de fonds, vont "rediriger ces fonds vers d'autres besoins de santé publique urgents et mondiaux qui le méritent", avait-il déclaré à la presse. Les États-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus début février, sont le pays le plus touché avec plus de 130'000 morts.

Au point d'être "enfoncés jusqu'aux genoux" dans la pandémie, a estimé lundi soir le directeur de l'Institut américain des maladies infectieuses Anthony Fauci.

L'annonce a été fustigée par la Fédération des scientifiques américains. Il "ne fera que nuire à la lutte mondiale contre le Covid-19", a-t-elle fustigé.

"C'est notre seule voie pour sortir de cette pandémie", a-t-il souligné.

Recommande: