Les opérations de secours continuent après des inondations meurtrières — Japon

06 Juillet, 2020, 13:24 | Auteur: Lynn Cook
  • Chine les pains de sucre inondés au moins 20 morts

Les sauveteurs étaient toujours mobilisés lundi dans le sud-ouest du Japon, fouillant des habitations ravagées par des inondations et des glissements de terrain ce week-end, alors que le bilan humain risque encore de s'alourdir. Pour l'heure, on craint la mort de 2 personnes, et 13 autres sont portées disparues. Des pluies records y sont tombées tôt samedi matin, faisant déborder les rivières et inondant les zones à faible altitude.

Le décès de dix-neuf d'entre elles a été confirmé, tandis que 17 autres ont été trouvées en "arrêt cardio-respiratoire", ont annoncé à l'AFP des responsables locaux, un terme usité au Japon avant le constat officiel du décès par un médecin.

Les inondations dans la région de Kumamoto ont détruit des maisons, emporté des véhicules et provoqué l'effondrement de ponts, laissant de nombreuses villes sous les flots et certains habitants coupés du monde.

Dans l'une des zones les plus touchées, des habitants ont écrit les mots "riz, eau, SOS " au sol, pendant que d'autres agitaient des serviettes pour appeler à l'aide, selon des images d'hélicoptère.

Les services d'urgence ainsi que des riverains sont parvenus à secourir une cinquantaine de résidents et d'employés de la maison de retraite avec des canots de sauvetage.

De fortes pluies sont encore attendues dans la région jusqu'à mardi matin.

Des équipes de secours sont à la recherche de trois personnes après qu'un glissement de terrain eut couvert leur maison à Kumamoto, a rapporté la chaîne de télévision publique NHK. Des cloisons ont été installées dans les centres d'évacuation pour préserver une distance physique, et les déplacés sont appelés à se laver les mains fréquemment et à porter des masques.

Le Japon a été relativement épargné jusqu'à présent par la pandémie mondiale, avec environ 1 000 décès pour moins de 20 000 cas d'infections depuis le début de la crise sanitaire.

Au cours d'une réunion de cabinet à Tokyo sur cette catastrophe, le Premier ministre Shinzo Abe s'est engagé à apporter un soutien financier, tout en invitant les habitants de la région à se préparer à l'arrivée de nouvelles précipitations.

Plus de 4 600 foyers des régions sinistrées étaient toujours privés d'électricité lundi matin, et 7 000 foyers n'avaient toujours pas accès à l'eau potable, a précisé M. Suga.

Le Japon est actuellement en pleine saison des pluies, une période souvent marquée par des inondations et glissements de terrain qui entraînent des avis d'évacuations, sans caractère obligatoire au Japon de par la loi.

Recommande: