Macron change de gouvernement pour un renouveau politique

04 Juillet, 2020, 01:25 | Auteur: Sue Barrett
  • Le Premier ministre Edouard Philippe le 11 décembre 2019

En novembre 2018, Jean Castex avait aussi été nommé président du conseil d'administration de l'Agence nationale du sport (ANS), la nouvelle instance de pilotage du haut niveau et du développement des pratiques sportives, qui a repris certaines compétences du ministère des Sports, une bonne partie de son budget (300 millions d'euros par an) et qui met autour de la table l'Etat, les collectivités territoriales, le mouvement sportif et les entreprises.

Jean Castex, nommé ce vendredi en remplacement d'Édouard Philippe, a affirmé vouloir "aller vite", pour désigner le prochain gouvernement "le plus vite possible".

"Je suis un gaulliste social".

"Je ne suis pas ici pour chercher la lumière, je suis ici pour chercher des résultats". Mais je sais qu'il sera là pour appliquer la politique qu'Emmanuel Macron lui demandera d'appliquer. Et surtout pas pour faire de l'ombre à Emmanuel Macron, pourrait-on ajouter.

Ce vendredi, l'Elysée l'officiellement intronisé à Matignon. Un changement de Premier ministre officialisé lors de la traditionnelle cérémonie de passation de pouvoir, rue de Varenne.

Après 1145 jours à la tête de l'exécutif, Édouard Philippe quitte donc la folie de Matignon, où il aura dû affronter deux crises majeures en trois années d'exercice, la première sociale avec le mouvement des "Gilets jaunes" puis celui contre les retraites, la seconde sanitaire avec l'épidémie de Covid-19. Après trois ans à Matignon, le Premier ministre a démissionné ce matin, rapidement remplacé par Jean Castex, le "monsieur déconfinement" du gouvernement.

Pas encore très à l'aise dans cet exercice médiatique, Jean Castex a cherché à donner tous les gages de sérieux. "Je crois aux territoires, je crois aux valeurs de confiance et de responsabilités". "Je souhaite ouvrir des discussions avec les partenaires sociaux afin de trouver des solutions pour un nouveau pacte social", a-t-il déclaré, annonçant en creux de futures réformes du travail. "Jean Castex connaît les rouages du pouvoir et les problématiques de société et de santé de la France". En matière d'économie, il a résumé d'une phrase sa philosophie: "je considère que pour distribuer la richesse, il faut d'abord la produire ". Il va désormais constituer son gouvernement avant de le proposer à Emmanuel Macron.

Xavier Bertrand a quant à lui loué "les qualités de serviteur de l'État de Jean Castex".

Sa nomination "marque une réaffirmation d'un cap libéral et conservateur" et "une clarification politique", a estimé Victorin Lurel dans un communiqué, dans lequel il qualifie le nouveau Premier ministre de "personnalité affable, appréciée et éminemment compétente".

Recommande: