La faillite... avant la vente aux enchères — Cirque du Soleil

03 Juillet, 2020, 16:24 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le cirque du Soleil au Zénith à Lille en 2016 avec le spectacle Varekai

Le Cirque du Soleil a toutefois l'intention de rappeler progressivement plusieurs des employés licenciés à mesure qu'il reprendra ses activités. La première offre acceptée dans le cadre de ce processus a été celle d'un groupe composé des actionnaires actuels du Cirque, du fonds américain TPG, du groupe chinois Fosun et de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Environ 3480 employés mis à pied temporairement en mars perdent définitivement leur travail. Achats et création de salles de spectacles permanentes, nouveaux spectacles qui n'ont pas eu les succès escomptés: il a accumulé une dette de plus d'un milliard de dollars américains.

La célèbre troupe canadienne de saltimbanques, le Cirque du Soleil, frappée de plein fouet par la pandémie de coronavirus, a annoncé lundi avoir demandé la protection des tribunaux contre ses créanciers pour tenter de se restructurer. Trois actionnaires se sont d'ores et déjà associés pour proposer une offre de reprise de 420 millions de dollars.

Dans une requête de 11 pages déposée en Cour Supérieure le 30 juin, les créanciers du Cirque remettent en question la partialité de la direction du Cirque en faveur de ses actionnaires. La compagnie doit être mise en vente aux enchères dans 45 jours. Si elle est reçue, l'entreprise demandera sa reconnaissance provisoire immédiate aux États-Unis en vertu du chapitre 15 de la loi américaine sur les faillites.

Daniel Lamarre, directeur général du Groupe de divertissement du Cirque du Soleil, a déclaré: "Au cours des 36 dernières années, le Cirque du Soleil a été une organisation très prospère et rentable. C'est pour ça que je peux garantir aujourd'hui l'avenir du Cirque, parce que [les actionnaires] se sont engagés à réinvestir 300 millions de dollars américains pour assurer la survie de l'entreprise ", a ajouté Daniel Lamarre.

Cette "convention d'achat" conclue avec les fonds américain TPG et chinois Fosun, ainsi que la Caisse de dépôt et placement du Québec, prévoit l'acquisition de la quasi-totalité des actifs du Groupe Cirque du Soleil au comptant et par endettement. Certains l'attribuent au prix élevé payé au fondateur du cirque, Guy Laliberté, par les investisseurs en 2015.

Il y aura un fonds de 20 millions de dollars " pour fournir des secours supplémentaires aux employés touchés et aux entrepreneurs indépendants ".

"L'offre " fournira au CirqueduSoleil les capitaux et les ressources nécessaires pour stabiliser et relancer l'entreprise ", tout en préservant " le caractère québécois de la marque " fondée dans la province francophone en 1984.

Recommande: