Grégory Coupet amer envers l'OL et Juninho — Dijon

03 Juillet, 2020, 12:21 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Grégory Coupet LyonMag

Parti de l'Olympique Lyonnais pour rejoindre Dijon à l'intersaison, Grégory Coupet n'avait pas du tout prévu ce changement de cap dans sa carrière d'entraineur des gardiens de but. Il est d'abord revenu sur les raisons: "Je ne demandais pas d'augmentation, ni quoi que ce soit". Je demandais juste si l'aventure continuait ou pas. Comme j'étais en fin de contrat, je lui ai dit: 'si tu as encore des contacts à New York, on ne sait jamais.' Une semaine après, il m'a rappelé pour me dire qu'il pensait à moi, pas pour New York, mais pour ici. "Je n'ai pas d'amertume parce que grâce à eux je suis ici et je suis super heureux, mais il y a de l'incompréhension". "Mais je ressens une incompréhension", a-t-il déclaré. Pas de réponse. J'ai envoyé un mail à "Juni" avec en copie Rudi et Vincent Ponsot (directeur juridique), et je n'ai eu aucune nouvelle des trois. Qu'est-ce que je devais faire?

En fin de contrat chez les Gones, l'ancien portier a rejoint la Bourgogne. Sans nouvelle, tu te dis que ça ne sent pas bon. J'aurais préféré qu'on me dise les choses simplement. Avec l'entraîneur, on n'avait pas d'atomes crochus. On avait une vision un peu différente de ce qu'est le management, le côté collectif. "C'est comme ça. C'est d'ailleurs pour ça, je pense, que je n'ai jamais eu de retour avec lui et de possibilité de parler concrètement", a indiqué l'ex-international français dans des propos relayés par RMC Sport. C'est comme si c'était un peu opaque. J'aime les choses franches, directes.

Recommande: