Seine-Saint-Denis : un service de police visé par de multiples enquêtes

02 Juillet, 2020, 07:19 | Auteur: Sue Barrett
  • Des policiers sont soupçonnés d'être impliqués dans une affaire de stupéfiants

Les policiers sont entendus sur des faits de détention et transport de stupéfiants, ainsi que pour vol.

Six policiers de la CSI 93, dont au moins un officier, sont interrogés depuis ce lundi matin par les enquêteurs de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), dans le cadre d'une commission rogatoire délivrée par un juge d'instruction du tribunal judiciaire de Bobigny (Seine-Saint-Denis) rapporte Le Point. Les enquêtes préliminaires concernent des faits de violences, vols, falsifications de procès-verbaux et délits liés au trafic de stupéfiants.

Le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a "décidé d'engager une réflexion sur la réorganisation des unités de police de la CSI 93 à laquelle appartiennent les fonctionnaires mis en cause", a par ailleurs annoncé à l'AFP la préfecture de police. Cette compagnie avait été déjà au coeur d'une controverse en août 2019 quand six de ses membres avaient été placés en garde à vue, soupçonnés d'être impliqués dans l'interpellation violente d'un jeune homme de 20 ans à Saint-Ouen. Ils ont été placés en garde à vue ce lundi. Celle-ci avait finalement été levée afin de réaliser des "actes d'investigation supplémentaires", avait à l'époque indiqué le parquet.

LIRE AUSSI L'IGPN innocente-t-elle systématiquement les policiers?

Un des fonctionnaires mis en cause est convoqué devant la justice le 5 novembre prochain, pour violence par personne dépositaire de l'autorité publique et faux en écriture publique, a indiqué mardi une source proche de l'enquête. Ils sont soupçonnés entre autres d'avoir racketté des trafiquants de drogue.

Recommande: