OMS-Covid-19: Le pire de la pandémie est à venir

02 Juillet, 2020, 13:29 | Auteur: Lynn Cook
  • Coronavirus La pandémie

ACTUALITES GENEVE, 1er juillet 2020 (Yeclo avec Xinhua) - Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus a mis en garde contre " une approche fragmentée " adoptée par certains pays dans la lutte contre le COVID-19.

Six mois après son apparition en Chine, l'épidémie de Covid-19 continue de progresser dans le monde. "En ce sens, des missionnaires de l'OMS seront envoyés en Chine dans le courant de la semaine prochaine (...) en espérant que cela puisse donner davantage d'informations sur le virus et prévenir au mieux les cas futurs ".

D'après les recherches effectuées par l'Institut de virologie de Wuhan, la séquence du génome de ce nouveau coronavirus est similaire à celui du Sras à 80 % et d'environ 96% à celui d'un coronavirus de chauve-souris.

C'est cette pièce du puzzle que la communauté scientifique internationale et l'OMS espèrent découvrir afin de mieux comprendre ce qui s'est passé, pour mieux cibler les pratiques à risques et éviter une nouvelle pandémie.

Le débat sur l'origine du virus a également des répercussions diplomatiques, les États-Unis accusant le laboratoire chinois, à Wuhan, d'être à l'origine du coronavirus, ce que dément Pékin.

Le chef de l'OMS invite les gouvernements et citoyens à ne pas perdre espoir et à mettre en place des " solutions simples " afin de sauver des vies.

Depuis une semaine, le nombre de nouveaux cas dépasse les 160.000 par jour.

Le nombre des décès répertoriés dans le monde a doublé en un peu moins de deux mois (250 000 le 5 mai) et 50 000 décès supplémentaires ont été enregistrés ces dix derniers jours.

" Nous voulons tous que ce soit fini". Nous voulons tous reprendre nos vies.

Son message reste "Tester, tracer, isoler et mettre en quarantaine", a-t-il déclaré. "Il a également averti que la pandémie était " Même pas près d'être terminée ", mais était en fait " accélérant " globalement.

Selon le directeur général de l'OMS, " le virus se propage de manière agressive ".

En Amérique latine, le pays le plus lourdement touché est le Brésil, qui comptait lundi 58 314 morts sur 1 368 195 cas confirmés, selon les autorités.

Recommande: