Racisme : Coca suspend à son tour la pub sur les réseaux sociaux

30 Juin, 2020, 11:05 | Auteur: Aubrey Nash
  • La toute puissante marque Coca Cola suspend ses publicités sur les réseaux sociaux. Ici une usine Coca Cola à Clamart le 7 juin 2013

Dont acte: Coca Cola, le géant de l'agroalimentaire et des cosmétiques Unilever, la société américaine de télécoms Verizon, le glacier Ben & Jerry's (Unilever), les fabricants d'articles de loisirs en plein air Patagonia, North Face et REI, ainsi que l'agence de recrutement Upwork ont répondu présent.

Après que le réseau social ait déclaré en janvier que les utilisateurs pourraient voir moins de publicités politiques, mais qu'il ne les bloquerait pas, M. Zuckerberg a déclaré qu'il voulait faire plus pour interdire le "langage incendiaire qui a été utilisé pour semer la discorde" en interdisant une catégorie plus large de contenu haineux dans les publicités.

Coca-Cola, l'une des marques les plus connues au monde qui dépense des sommes colossales en publicité, a aussi annoncé vendredi soir qu'elle suspendait pendant au moins 30 jours toute promotion sur tous les réseaux sociaux, exigeant qu'ils fassent preuve de plus de "transparence et de responsabilité", notamment sur la question du racisme.

Des organisations de la société civile américaine, dont la Ligue antidiffamation (ADL) et l'Association nationale pour l'avancement des personnes de couleur (NAACP) ont ainsi appelé les annonceurs à boycotter Facebook en juillet, pour obtenir une meilleure régulation des groupes y incitant à la haine, au racisme ou à la violence.

Vendredi 26 juin, Mark Zuckerberg, le fondateur et CEO et Facebook a pris la parole depuis sa page personnelle par surprise.

Parmi d'autres choses, Mark Zuckerberg détaille également un élargissement de l'interdiction des contenus haineux dans les publicités.

Contrairement à Twitter, Facebook avait refusé d'intervenir sur des messages polémiques de Donald Trump, un sur le vote par correspondance (qu'il assimilait à de la fraude électorale) et un autre sur les manifestations et émeutes qui ont suivi la mort de George Floyd, un Afro-Américain asphyxié par un policier blanc à Minneapolis.

Twitter avait choisi de masquer les propos du président, et de réduire leur circulation potentielle, tout en les laissant disponible à la consultation. Les mesures pourront toucher des publications de personnalités politiques.

Il ajoute qu'il n'y a aucune exception pour les responsables politiques dans les annonces qui sont faites.

"Les marques ont le devoir d'aider à construire un écosystème numérique fiable et sûr (.)". " Les élections de 2020 s'annonçaient déjà bouillantes, et c'était avant de faire face aux complexités additionnelles liées à la pandémie et aux manifestations pour la justice raciale dans tout le pays", a-t-il remarqué en préambule. Les contenus liés au scrutin pourront être assortis de liens vers les dernières informations venant des autorités, pour s'assurer que les électeurs soient correctement informés, notamment sur les mesures sanitaires en place.

La fortune de Mark Zuckerberg est passée de 89,5 à 82,3 G$, vendredi.

Recommande: