"Questions pour un champion" : Julien Lepers débouté aux prud'hommes

30 Juin, 2020, 17:36 | Auteur: Sue Barrett
  • Julien Lepers a été à l'antenne sur France 3 pendant 28 ans

Julien Lepers, évincé de la célèbre émission "Questions pour un champion" en 2016, demandait un peu plus de 3,4 millions d'euros (3 434 698, 50). Le conseil des prud'hommes de Paris a rejeté la plupart de ses demandes d'indemnisation. Une somme qui correspond à ses indemnités de licenciement, calculées sur la base d'un salaire mensuel de 39 907 euros. Depuis le début de cette affaire, il n'avait perçu que 1316,38 euros. Julien Lepers pensait, en effet, que son licenciement était lié à une interview donnée par Delphine Ernotte-Cunci, présidente de France Télévisions, quelques mois auparavant, dans laquelle elle avait déclaré: "On a une télévision d'hommes blancs de plus de 50 ans, et ça, il faut que ça change". "Ce ne sont pas des motifs juridiques". Un argument qui n'a pas convaincu la justice, cette dernière pointant des audiences "durablement étiolées". "C'est scandaleux. Le service public est là pour montrer l'exemple et ce n'est pas comme ça qu'on se comporte avec les téléspectateurs". Remercié par la chaîne en février 2016 au profit de Samuel Etienne, l'animateur qui contestait son éviction a néanmoins obtenu 890 000 euros d'indemnités de licenciement, comme le rapporte Le Parisien. Mais une fois encore, le conseil des prud'hommes a rejeté sa demande, rappelant qu'à l'époque, il avait refusé l'envoi d'un communiqué commun avec la société de production ainsi que la présentation d'une émission hommage de ses meilleurs moments. "Le minimum", selon Me Pierre-Olivier Lambert. En ne voulant pas attribuer des montants trop importants, le conseil des prud'hommes n'a pas été très courageux. "Nous avons tous les éléments pour prouver qu'on ne peut pas licencier une personne parce qu'on estime qu'elle est devenue ringarde", a déclaré l'avocat. S'il n'a pas souhaité réagir, son avocat, Pierre-Olivier Lambert a indiqué au Parisien qu'il allait faire appel de ce premier jugement.

" Suivez toutes les infos de TV Magazine sur Facebook et Twitter".

Recommande: