Mandat d’arrêt international émis contre Donald Trump

30 Juin, 2020, 11:52 | Auteur: Lynn Cook
  • Donald Trump est visé par un mandat d'arrêt iranien depuis la mort de Qassem Soleimani le numéro 2 du régime de Téhéran tué dans une frappe américaine en janvier 2020

Le 3 janvier dernier, le président américain avait effectivement ordonné -sans en informer le Parlement- une frappe de drone contre un convoi iranien à Bagdad, en Irak, avec l'objectif de tuer le numéro 2 officieux du régime de Téhéran.

Le Président des États-Unis et plusieurs autres officiels américains devront répondre d'"accusations de meurtre et de terrorisme", selon le procureur de Téhéran, M. Al-Qasimehr.

Ce mandat a été délivré pour "meurtre" et "action terroriste", a précisé Ali Alqasi Mehr, ajoutant que l'Iran avait demandé à Interpol d'émettre une "notice rouge" à l'encontre de Donald Trump et de ces 35 autres individus. Une demande de notice rouge a été déposée par l'Iran auprès d'Interpol. Mais la démarche avait déjà le mérite de mettre l'administration Trump sous un mauvais jour, du moins médiatiquement, et de dire l'état d'esprit dans le quel se trouvait le gouvernement Rouhani. L'attaque a provoqué des représailles rapides du CGRI, avec une frappe de missiles balistiques, ciblant les troupes américaines en Irak, la PMF a promis de mener sa propre réponse, après le meurtre d'Al-Muhandis. L'agence Interpol a été contactée pour diffuser une notice rouge, selon l'agence iranienne Mehr. Téhéran aurait réclamé une notice rouge contre Donald Trump à l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol).

Le procureur a également annoncé qu'Interpol avait été averti de la situation. "Cela n'a rien à voir avec la sécurité nationale, la paix internationale ou la promotion de la stabilité, donc nous le voyons pour ce qu'il est - c'est un coup de propagande que personne ne prend au sérieux et qui fait passer les Iraniens pour des imbéciles", a-t-il ajouté.

Recommande: