Les époux Fillon reconnus coupables dans l'affaire d'emplois fictifs — Justice

29 Juin, 2020, 18:23 | Auteur: Lynn Cook
  • Le couple Fillon reconnu coupable dans le procès pour des soupçons d'emplois fictifs

Dès la sortie de l'audience, les avocats de la défense ont annoncé leur intention de faire appel. Le tribunal correctionnel de Paris doit rendre sa décision, lundi, sur les soupçons d'emplois fictifs de Pénélope Fillon.

Mais aussi les lucratives activités de conseillère littéraire de M Fillon à la Revue des deux mondes du milliardaire Marc Ladreit de Lacharrière, proche de M. Fillon. En revanche, l'ancien Premier ministre a été relaxé pour ne pas avoir déclaré un prêt de 50 000 euros en 2012.

Dans un réquisitoire féroce, le PNF avait stigmatisé le " travail impalpable " de Penelope Fillon poursuivie avec son mari pour " détournement de fonds publics " pour ses " prestations fictives ou surévaluées " en tant qu'attachée parlementaire.

Décrivant Penelope Fillon comme "victime consentante des agissements de son mari " mais estime "qu'elle a réalisé l'inadéquation des rémunérations qu'elle percevait", ils avaient réclamé deux ans de prison avec sursis. François Fillon a été condamné à cinq ans de prison dont deux ferme, sans mandat de dépôt, ainsi qu'à une amende de 375 000 euros et à une peine d'inéligibilité de dix ans.

De plus, les trois prévenus sont condamnés à rembourser plus d'un million d'euros à l'Assemblée nationale.

Seule l'Assemblée s'est constituée partie civile. Ils avaient demandé la réouverture des débats, pour faire la lumière sur d'éventuelles "pressions" pendant l'enquête, mais le tribunal a rejeté la demande en quelques secondes. Les avocats de la défense Pierre Cornut-Gentille et Antonin Lévy ont annoncé qu'ils allaient faire appel de la décision du tribunal. Ce que décrit Mme Houlette, notamment des demandes pressantes de remontées d'informations, n'a rien d'illégal mais a relancé dans le clan Fillon les accusations d'instrumentalisation de la justice et conduit Emmanuel Macron à saisir pour avis le Conseil supérieur de la magistrature. Si elle accepte, le délibéré pourrait être repoussé de plusieurs mois, le temps que le CSM et la commission d'enquête parlementaire sur l'indépendance de la justice, devant laquelle s'exprimait Eliane Houlette, achèvent leurs travaux.

Donné favori à la présidentielle, François Fillon, chantre de la droite conservatrice, avait finalement été éliminé au premier tour après une campagne minée par cette affaire qu'avait révélée le Canard Enchaîné.

Recommande: