Coca Cola et Unilever suspendent leurs pubs — Réseaux sociaux

29 Juin, 2020, 12:21 | Auteur: Aubrey Nash
  • Racisme : Coca-Cola rejoint le boycott de la pub sur les réseaux sociaux, Facebook promet des changements

Pour sa part, Coca-Cola a indiqué qu'elle suspendrait toutes les publicités payantes sur les plateformes de médias sociaux pendant au moins 30 jours. Le président de Color of Change, Rashad Robinson, a déclaré vendredi que la marque de chocolat Hershey's rejoignait également le boycott. Il a exigé des réseaux sociaux - que d'autres marques ont décidé de boycotter pour les forcer à faire davantage pour supprimer les contenus haineux - qu'ils fassent preuve de plus de " transparence et de responsabilité ". Tous les réseaux sociaux, mais Facebook tout particulièrement, se voient reprocher de ne pas faire assez pour éliminer les publications racistes ou haineuses sur son site.La NAACP, la grande organisation de défense des droits civiques des Afro-Américains et une organisation de lutte contre l'antisémitisme, la Anti Defamation League, ont appelé à un boycott de la publicité sur Facebook pendant le mois de juillet.A l'instar de Coca-Cola, Starbucks ne s'associe pas spécifiquement à cette action.

Face à ce boycottage publicitaire, Mark Zuckerberg a répondu aux critiques croissantes concernant la désinformation sur Facebook, en annonçant, entre autres, sur sa page personnelle, vendredi, un resserrement des mesures concernant les messages haineux.

" Les marques ont le devoir d'aider à construire un écosystème numérique fiable et sûr".

"Si la multinationale reconnaît " des progrès substantiels " en la matière, " il reste encore beaucoup à faire, en particulier dans les domaines de la division et du discours de haine pendant cette période électorale polarisée aux Etats-Unis ". Unilever a précisé vouloir surveiller la situation de près et " réexaminera sa position actuelle si nécessaire ".

Plus de 160 groupes, dont Verizon Communications et Unilever, ont rejoint la campagne et suspendu l'achat de publicités sur Facebook, le plus grand réseau social mondial. Il prévoit également d'ajouter des avertissements aux publications problématiques qu'il laisse en ligne. La plateforme retirera désormais les publicités qui affirment que les personnes de certaines origines, ethnies, nationalités, genre ou orientation sexuelle représentent une menace pour la sécurité ou la santé des autres. A l'approche de la présidentielle de novembre, il s'est aussi engagé à ce que ses équipes soient mobilisées pour contrer toute tentative de manœuvres de suppression du vote (notamment des minorités). Soit exactement ce que Twitter a fait fin mai avec deux Tweet de Donald Trump jugés trompeurs ou haineux. Résultat, ce dernier se retrouve en quatrième position du classement des hommes les plus riches de la planète, derrière Bernard Arnault, Jeff Bezos et Bill Gates. "Les utilisateurs pourront partager ces contenus pour le condamner (...), mais nous ajouterons un avertissement pour dire aux gens que le contenu qu'ils partagent peut enfreindre nos règles", a précisé Mark Zuckerberg.

Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d'appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

Le Monde utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l'audience, optimiser les fonctionnalités des réseaux sociaux et vous proposer des publicités personnalisées. En savoir plus et gérer les cookies.

Recommande: