L'OACI publie ses recommandations sanitaires pour relancer le secteur aérien

03 Juin, 2020, 18:55 | Auteur: Lynn Cook
  • Transport aérien: l'OACI publiera lundi son protocole de bonnes pratiques sanitaires

L'Organisation de l'Aviation Civile Internationale (OACI) a publié, lundi, une série de recommandations sanitaires pour relancer le transport aérien, violemment touché par la pandémie actuelle.

Les recommandations se veulent un "cadre" visant la sécurité autant des passagers que des personnels, dans les aéroports comme à bord des avions.

Concrètement, le voyageur devra présenter, à son arrivée à l'aéroport, une auto-déclaration de santé et se soumettre à un premier contrôle de température, avant une seconde prise de température à l'arrivée. Ce protocole est le fruit du travail d'une " task force " internationale, mise en place par l'ONU en collaboration avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Association internationale du transport aérien (IATA).

Les cartes d'embarquement sur téléphone mobile doivent être privilégiées, de même que plus généralement toutes les technologies "sans contact" (reconnaissance faciale ou oculaire) dans les aéroports. Les journaux et magazines ne devraient plus être distribués.

Concernant l'accès au terminal, l'OACI préconise une limitation aux voyageurs, à leurs accompagnants pour les personnes handicapées par exemple, et au personnel.

Le port du masque ou d'un couvre-visage doit être obligatoire à l'intérieur du terminal, où une distance physique d'au moins un mètre doit être respectée, ainsi qu'à bord des appareils. Les employés de l'aéroport pourront eux porter des masques, des gants et des visières en plexiglas. Durant le vol, les passagers doivent se déplacer le moins possible pour éviter les risques de contamination. Ils auront leur cabine de toilettes en fonction de leur emplacement. Signalons que l'OACI ne suggère pas l'annulation d'un siège sur deux pour permettre le respect de la distanciation physique, une suggestion dénoncée comme non rentable par l'industrie. Elle préconise également que la nourriture à bord soit pré-emballée et que l'avion soit désinfecté régulièrement. L'OACI conseille que les passagers soient aussi éloignés que possible selon le taux d'occupation de l'avion.

Ces mesures seront appelées à évoluer en fonction de l'évaluation des risques, et n'auront pas de caractère obligatoire. La plupart de celles-ci ne sont pas obligatoires, mais ont fait l'objet d'un large consensus censé leur donner "une autorité qui fera référence mondiale", assure Philippe Bertoux, représentant de la France au Conseil de l'OACI, directeur des travaux ayant conduit au plan " Takeoff ".

Le rapport soumis à l'approbation du Conseil présente plus largement "une stratégie pour une reprise du transport aérien international", qui traverse la plus grave crise de son histoire selon l'agence. L'organisation estime que la pandémie de Coronavirus pourrait réduire le nombre de passagers de 1.5 milliard d'ici la fin de l'année.

Recommande: