La capsule s’est bien amarrée à la station spatiale internationale — SpaceX

01 Juin, 2020, 20:40 | Auteur: Lynn Cook
  • Décollage de la fusée SpaceX avec Crew Dragon au sommet le 30 mai 2020 au centre spatial Kennedy

Bob Behnken et Doug Hurley, qui avaient décollé à bord d'une fusée Falcon 9 la veille depuis la Floride, sont les premiers astronautes à rejoindre la station, à 400 km de la Terre, grâce à un véhicule d'une société privée.

Dimanche matin, Doug Hurley et Bob Behnken se sont amarrés à la station spatiale internationale et y sont entrés. Après de nombreuses vérifications, environ trois heures plus tard, l'écoutille de la capsule a été ouverte.

Les deux Américains rejoignent à bord leur compatriote Chris Cassidy et les Russes Anatoli Ivanichine et Ivan Vagner.

SpaceX a battu la dynamo de l'industrie aérospatiale américaine, Boeing, pour être la première entreprise privée à tenter de lancer des astronautes vers la Station spatiale internationale. C'est la rare bonne nouvelle de la période, alors que le pays a dépassé les 100.000 morts de la pandémie de Covid-19, et que plusieurs villes ont été secouées par des émeutes la nuit dernière, en réaction à la mort d'un homme noir, George Floyd, suite à son interpellation par la police.

Certains internautes ont d'ailleurs partagé la chanson de Gil Scott-Heron, Whitey On The Moon, datant de 1970, après la mission Apollo 11 sur la Lune.

Depuis la fin des navettes spatiales en 2011, ce sont des fusées russes qui envoyaient les Américains vers l'ISS.

Si elle est certifiée sûre après sa mission dans l'espace, qui pourrait durer jusqu'en août, les Américains ne dépendront plus des Russes pour accéder à l'espace: depuis 2011, les Soyouz étaient les seuls taxis spatiaux disponibles.

Ce dimanche 31 mai, le milliardaire américain Elon Musk a profité d'une conférence de presse sur le lancement réussi de son premier vol habité pour répondre aux moqueries russes de 2014.

SpaceX acheminait déjà des cargaisons vers l'ISS depuis 2012, mais c'est la première fois que la Nasa lui confie sa ressource la plus précieuse: ses astronautes.

Leur ascension hypersonique a été retransmise en direct par des caméras à l'intérieur de leur capsule Crew Dragon, et une fois tranquilles en orbite, les deux meilleurs amis en ont offert une visite guidée, faisant des galipettes en apesanteur, au-dessus de Terre-Neuve.

" Nous étions effectivement en train de voler ou de chevaucher un dragon", s'est amusé l'astronaute de 49 ans. "C'est un rêve devenu réalité, je ne pensais pas que cela arriverait un jour", a dit cette semaine Elon Musk, qui a fondé SpaceX en 2002 en Californie.

"Pour cet entrepreneur visionnaire, obsédé par la planète rouge, il s'agit là d'" une première étape dans notre voyage pour établir une civilisation sur Mars ", et faire de l'humanité une " espèce multiplanétaire ".

La météo changeante n'a finalement pas provoqué de second report, alors que des risques de foudre avait reporté de mercredi à samedi ce décollage.

Recommande: