Donald Trump souhaite reporter le G7 et inviter d'autres pays — Coronavirus

31 Mai, 2020, 12:22 | Auteur: Lynn Cook
  • G7 aux Etats-Unis : Angela Merkel dit

Quand, où et avec qui aura lieu le prochain sommet du G7 initialement prévu par vidéoconférence fin juin? La chancelière allemande Angela Merkel a fait part de son refus, en raison de la pandémie de Covid-19. La chancelière allemande a en effet refusé de se rendre en personne aux Etats-Unis en juin après la proposition du président américain Donald Trump.

"À ce jour, compte tenu de la situation générale de la pandémie, elle ne peut accepter une participation en personne, un voyage à Washington ", a déclaré un porte-parole du gouvernement allemand à Berlin, confirmant des informations du média américain en ligne Politico, a confirmé samedi à l'AFP un porte-parole du gouvernement allemand.

"Je reporte le sommet car je ne pense pas que le G7 représente convenablement ce qui se passe dans le monde", a-t-il ajouté.

Le G7 regroupe les Etats-Unis, l'Italie, le Japon, le Canada, la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni.

Les États-Unis sont le pays le plus touché par le nouveau coronavirus tant en nombre de morts que de cas, avec 103 758 décès (+960 en 24 heures) pour 1 769 776 cas, selon le dernier bilan samedi soir.

Vendredi, la Maison Blanche a affirmé que le président américain et le Premier ministre britannique Boris Johnson, lui-même rescapé du coronavirus, s'étaient parlé et avaient "convenu de l'importance de réunir un G7 avec la présence des dirigeants en personne dans un avenir proche".

M. Trump a cependant indiqué la semaine dernière qu'il pourrait finalement organiser ce grand rassemblement, "principalement à la Maison-Blanche", mais aussi potentiellement en partie dans la résidence présidentielle de Camp David, à la périphérie de Washington.

Donald Trump souhaite faire d'un sommet du G7 avec des dirigeants en chair et en os le symbole de la normalisation qu'il appelle de ses vœux, par opposition à un blocage de l'activité qui risque de lui coûter cher sur le plan électoral. Le président français Emmanuel Macron et celui du Conseil européen, Charles Michel, se disent disposés à participer "si les conditions sanitaires le permettent ".

Recommande: