Tensions raciales ravivées par une Canadienne à New York

29 Mai, 2020, 13:54 | Auteur: Lynn Cook
  • USA : une femme blanche dénonce inutilement un Noir à la police, colère sur Twitter

"Je vais appeler les flics". Mais au lieu de suivre le rappel de l'ornithologue amateur Christian Cooper - aucune relation avec Amy Cooper - la femme blanche contacte la police avec son téléphone en spécifiant être menacée par un "Afro-Américain ".

Alors que la vidéo d'une minute montre bien que Christian Cooper ne fait que dire poliment à Amy Cooper qu'elle doit tenir son chien en laisse, conformément à la réglementation établie à cet endroit de Central Park, la jeune femme lui demande d'arrêter de la filmer.

Christian Cooper a lui expliqué vouloir "documenter" ce genre d'incidents. Cela intervient alors que la police américaine est souvent pointée du doigt pour des morts d'hommes noirs entre ses mains. Jusqu'à ce qu'elle le fasse vraiment.

Mme Cooper a dit au diplômé de Harvard qu'elle téléphonerait à la police et leur dirait " qu'il y a un homme afro-américain qui menace ma vie " après qu'il ait commencé à la filmer sur son téléphone. On l'entend ensuite prendre une voix apeurée et demander aux policiers de se rendre sur place. En donnant " l'alerte", elle attache, dans le même temps, son chien à la laisse. L'homme, satisfait, se fend d'un " merci " avant de tracer sa route. "Cette femme a cru qu'elle allait pouvoir s'en servir à son avantage, et c'était hors de question pour moi de la laisser faire".

Amy Cooper affirme avoir eu peur après que Christian Cooper lui aurait dit, avant de commencer à la filmer: "Bon, si vous ne voulez mettre votre chien en laisse et faire ce que vous voulez, moi aussi je vais faire ce qui me chante, mais vous n'allez pas apprécier". Les excuses de cette dernière, diffusées sur CNN mardi 26 mai, n'ont pas suffi à convaincre son employeur de ne pas la renvoyer. Elle affirmait qu'elle n'était "pas raciste" et qu'elle avait "juste eu peur". Son entreprise a annoncé sur Twitter son licenciement.

"Suite à notre examen interne de l'incident de Central Park hier, nous avons pris la décision de licencier l'employée impliquée, avec effet immédiat. Nous ne tolérons aucune forme de racisme ", indique l'entreprise sur Twitter.

Cette séquence montre "du racisme pur et simple ", a déclaré Bill de Blasio, le maire de New York.

The video out of Central Park is racism, plain and simple.

Les terribles images du meurtre en pleine rue d'un homme noir non armé de 25 ans choquent sur la toile!

Cette affaire a également relancé les mèmes "Karen" sur les réseaux sociaux. Selon Heather Suzanne Woods, professeure à la Kansas State University, qui étudie les mèmes, le personnage de Karen "exige que le monde existe selon ses normes sans se soucier des autres, et qu'elle est prête à risquer ou à rabaisser les autres pour atteindre ses fins", expliquait-elle au Los Angeles Times dans une chronique dédiée sur le sujet.

Recommande: