Proche des Gilets jaunes, l'abbé Michel évincé de l'Eglise catholique

22 Mai, 2020, 00:39 | Auteur: Sue Barrett

L'abbé Michel, connu du grand public pour avoir participé à plusieurs mobilisations de Gilets jaunes, a été exclu de l'Eglise catholique le 15 mai, d'après un article du Parisien paru le 20 mai. Cette sanction, la plus lourde possible, intervient à la suite d'événements controversés.

Le diocèse d'Evreux a expliqué les conséquences de ce renvoi dans un communiqué à la presse.

Francis Michel affirme avoir été convoqué par l'évêque qui lui a signifié son renvoi. Il voulait que je signe une acceptation, ce que j'ai refusé de faire. Il poursuit: "Car on est prêtre pour l'éternité".

L'abbé Michel est désormais fixé sur son sort. En effet, la cour d'appel de Rouen l'avait condamné en 2016 à 15 000 euros d'amende pour le détournement de dons de fidèles lorsqu'il officiait à l'église de Thiberville.

L'abbé Francis Michel, qui avait entonné des chants anti-Macron avec des Gilets jaunes pendant une messe en 2019, a été renvoyé à l'état laïc par le Vatican, a annoncé le diocèse d'Évreux.

Souvenez-vous. La journaliste Salhia Brakhlia était très amusée par ce "sacré personnage" en diffusant dans Quotidien des vidéos du prêtre, fervant soutien - voire acteur - des Gilets Jaunes, habillant le Jésus d'une crèche d'un gilet jaune ou évitant de peu "une charge de CRS" lors d'une manifestation, toujours vêtu de sa soutane. Frappé pour cette raison par une mesure de " Suspense a divinis " par l'Église, il avait l'interdiction de célébrer la messe mais continuait pourtant à le faire. Une église ce n'est que des murs.

Recommande: