Donald Trump annonce le retrait des Etats-Unis du traité "Ciel ouvert"

22 Mai, 2020, 05:03 | Auteur: Lynn Cook
  • Le président américain Donald Trump répond aux questions des journalistes depuis la Maison Blanche le 18 mai 2020

M. Trump n'a pas fermé la porte à une renégociation de ce traité signé par 34 pays et entré en vigueur en 2002. "Avant cela, des obstacles insurmontables ont été posés à la ratification de l'accord d'adaptation du Traité sur les forces armées conventionnelles en Europe, une série de mesures destructrices ont été prises dans le domaine de la stabilité stratégique et de la sécurité, et, apparemment, ils sont en train de saper un autre accord fondamental qui a considérablement renforcé la confiance et la sécurité sur le continent", a-t-il dit.

Plus tôt dans la journée de jeudi 21 mai, Donald Trump a annoncé que Washington se retirerait du Traité Ciel ouvert et resterait en dehors de l'accord jusqu'à ce que la Russie "respecte ses engagements". "Mais il y a de très bonnes chances que nous puissions parvenir à un nouvel accord ou faire quelque chose pour revenir à l'accord [actuel, ndlr]", a déclaré Trump aux journalistes. L'Allemagne a réagi jeudi soir en appellant les États-Unis à "reconsidérer" leur décision, demandant également à la Russie de respecter pleinement ses obligations.

Selon un porte-parole du Pentagone, Jonathan Hoffman, la Russie "viole continuellement et de façon flagrante ses obligations selon le traité Open Skies et l'applique d'une façon qui menace les Etats-Unis, ainsi que nos alliés et nos partenaires".

"Nous remplissons nos obligations prévues par traité mais en cette époque de concurrence entre grandes puissances, nous cherchons à obtenir des accords qui bénéficient à toutes les parties et dont tous les signataires respectent leurs obligations", a-t-il précisé au cours d'un point de presse. Selon des information du New York Times, qui citent des responsables américains, le président des Etats-Unis n'aurait que très peu apprécié qu'un appareil russe survole son terrain de golf de Bedminster, dans le New Jersey, en 2017.

"Le retrait des États-Unis de cet accord portera non seulement atteinte aux fondements mêmes de la sécurité européenne et aux instruments de sécurité militaires qui sont toujours en vigueur, mais aussi aux intérêts clés des alliés américains en matière de sécurité", a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères Alexandre Grouschko.

Il a cité les deux traités dont les Etats-Unis se sont retirés récemment: le traité sur le programme nucléaire iranien et le traité INF sur les missiles terrestres de moyenne portée.

Dans un communiqué, le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Robert O'Brien, a souligné que les États-Unis "ne resteraient pas signataires de traités internationaux qui sont violés par les autres parties et qui ne sont plus dans l'intérêt de l'Amérique".

En réaction à l'annonce de M. Trump, les ambassadeur des pays membres de l'Otan ont été convoqués vendredi pour une réunion d'urgence, selon une source diplomatique.

De son côté, la Russie a dénoncé un "coup" porté à la sécurité européenne.

Recommande: