Air Canada envisage de licencier 20.000 employés — Aérien

19 Mai, 2020, 00:25 | Auteur: Aubrey Nash
  • Covid-19 Air Canada licenciera plus de 20 mille employés

Les restrictions de voyage imposées partout dans le monde sur fond de pandémie de coronavirus ont obligé la compagnie à clouer au sol quelque 225 avions et à réduire la capacité de vol de 95 %.

Air Canada a annoncé qu'elle pourrait supprimer jusqu'à 20 000 emplois pour faire face à la crise du coronavirus et ces licenciements pourraient débuter dès le mois de juin prochain.

La compagnie aérienne a indiqué qu'à compter du 7 juin, de 50 % à 60 % de ses 38 000 employés seront remerciés.

Les compressions suivent l'annonce faite par Air Canada en mars de mettre à pied près de la moitié de ses effectifs dans le cadre d'un programme de réduction des coûts. Selon la presse, le syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), qui représente les membres d'équipages d'Air Canada, a déclaré que la compagnie demanderait aux employés de réduire leur temps de vol, de prendre des congés pour une durée maximale de deux ans ou de démissionner tout en conservant des privilèges de voyage.

La note indique que le SCFP est en pourparlers avec Air Canada au sujet du maintien de la subvention salariale fédérale.

Nous savons que cette nouvelle n'est pas ce à quoi nous nous attendions, indique la note signée par le président de la composante Air Canada du SCFP et deux autres dirigeants syndicaux. En conséquence, on ne peut nier que nous ayons affaire au plus grand excédent de personnel de cabine de notre histoire.

Le programme de subventions, qui a permis à des employés - dont 6 800 agents de bord - d'être réembauchés le mois dernier, couvre 75 % du salaire horaire normal d'un travailleur ou jusqu'à 847 $ par semaine.

Le transporteur aérien a pourtant bénéficié de la subvention salariale aux entreprises octroyée par le gouvernement fédéral, qui a été prolongée jusqu'à la fin de l'été.

Mais la grande majorité de ces employés réembauchés sont restés chez eux à la suite de l'octroi de la subvention, en raison de l'effondrement de la demande. Elle continue de desservir l'ensemble du Canada, mais sur un nombre d'aéroports réduit.

Recommande: