Témoignage de Clémentine Sarlat : France Télévisions ouvre une enquête

05 Avril, 2020, 11:20 | Auteur: Sue Barrett
  • Stade 2: Clémentine Sarlat dénonce le harcèlement moral vécu au service des sports de France Télévisions

La Bordelaise évoque son retour de congés maternité et sa mise à l'écart. Et quand elle a demandé une augmentation comme son collègue, Clémentine Sarlat dit avoir eu droit à un "Rends-toi d'abord indispensable!" Après avoir couvert les Jeux Olympiques de Rio pour France Télévisions en août 2016, Clémentine Sarlat est choisie pour co-présenter le magazine de France 2, Stade 2, un an plus tard au côté de Matthieu Lartot. "Personne ne me parlait. Ils m'avaient mise dans un bureau à part, loin des rédacteurs en chef", raconte la jeune femme. Je devais prendre mon ordi portable pour me rapprocher et comprendre de quoi on allait parler.

Avant de poursuivre, sur fond de sexisme.

"Un jour, lors d'un duplex, j'ai entendu dans l'oreillette un homme en régie dire "Tu crois qu'elle suce elle aussi?". C'est violent. Au service des sports, c'était beaucoup plus sournois, à propos de mes compétences, ou alors des blagues bien lourdes. "Alors, on côtoie des gens géniaux, mais aussi des gros cons. Avec les vieux, dès que je mettais une jupe, j'avais forcément le droit à une réflexion". La journaliste spécialiste du rugby, qui officie désormais sur TF1, raconte comment elle a été, pendant plusieurs mois, la cible de harcèlement lorsqu'elle travaillait chez France Télévisions. "Ça m'a fait bizarre, tout le monde était normal", lance-t-elle. Et une enquête a été ouverte "pour faire toute la lumière sur les faits évoqués", ainsi que sur le "principe de tolérance zéro appliqué avec vigueur dans l'entreprise".

Recommande: