Bac et brevet en contrôle continu : ce qu'il faut savoir

05 Avril, 2020, 17:21 | Auteur: Sue Barrett
  • Le Premier Ministre affirme que le baccalauréat n'aura lieu ni en juin ni en juillet

De même que les élèves de troisième qui passent le brevet, a annoncé le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, lors d'une conférence de presse.

En pleine crise du Covid-19, le ministre a présenté un dispositif exceptionnel avec "des aménagements qui permettent de concilier la sécurité et la réussite future des élèves". Ainsi, on passe à un bac 100% en contrôle continu.

À l'oral: l'examen est pour l'instant maintenu, mais avec moins de textes. Les candidats conservent les notes obtenues l'an dernier pour les épreuves anticipées de français.

Par ailleurs, Jean-Michel Blanquer a indiqué que " tous les élèves de collège auront donc cours jusqu'au 4 juillet.

"La question de la motivation et de l'assiduité à distance sera prise en compte", a t-il encore ajouté, évoquant un système fait pour "inciter au travail" à distance, notamment en cas de notes insuffisantes aux premier et deuxième trimestres.

Et bien sûr, les je-m'en-foutistes, qui se fichent de ne pas avoir " la fierté de passé le bac ". Avec le confinement et la fermeture des établissements scolaires, " cette machinerie ne pourra pas être mise en œuvre dans de bonnes conditions " déclarait-il, avant d'ajouter ' "je crois qu'il faudra s'appuyer sur la piste du contrôle continu". Le diplôme sera toute fois obtenu à partir de la moyenne des notes qu'ils auront eu pendant les trois trimestres de leur année de 3e.

Ces annonces exceptionnelles restent "la solution la plus simple, la plus sûre et la plus juste dans les temps incertains que nous vivons", a conclu Jean-Michel Blanquer, précisant que "cette solution permet aux élèves un retour à l'école dans un climat serein d'apprentissage ". Le ministère de l'éducation a donc opté pour un bac 2020 100% en contrôle continu.

Mentions et coefficients sont maintenus. Les oraux de rattrapage pour les élèves de Terminale se tiendront comme chaque année début juillet.

" C'est la moins mauvaise des solutions ", a réagi la principale fédération de parents d'élèves, la FCPE, tandis que la PEEP évoquait "une solution satisfaisante pour le plus grand nombre ". Cette session sera aussi ouverte aux candidats libres et aux élèves du privé hors contrat (20 000 en tout).

Toutefois, cela ne signifie pas pour autant que les élèves de Terminale se retrouveront tous sans ce précieux sésame. Ce sera la même chose pour les élèves de BTS. Ils sont 840 000, cette année, à devoir passer le brevet. Elle pourrait se tenir dans le respect de règles sanitaires strictes, si la situation actuelle perdurait.

Recommande: