Sur le tarmac, les Américains sortent le cash...

02 Avril, 2020, 15:39 | Auteur: Sue Barrett
  • «Sur le tarmac, les Américains sortent le cash...»

"Sur le tarmac, les Américains sortent le "cash" et payent trois ou quatre fois les commandes que nous avons faites, donc il faut vraiment se battre", assure M. Rottner sur la radio RTL, expliquant que les avions s'envolent ensuite vers les États-Unis et non plus la France. Jean Rottner, président de la région Grand Est, a regretté mercredi 1 avril, que des masques commandés en Chine par la France soient rachetés par les Américains sur le tarmac des aéroports chinois d'où doivent partir les avions de livraison. "Mais je ne vous donnerai ni le nom de la région ni le nombre de masques commandés", a rapporté à l'AFP Renaud Muselier.

"La commande avec le paiement a été réalisée, c'est-à-dire que les masques sont fabriqués et en attente en Chine".

Son homologue de la région PACA, Renaud Muselier, ne dit pas autre chose et confirme avoir eu vent de ces pratiques invraisemblables à l'occasion d'une réunion organisée il y a peu avec ses collègues.

Le Grand Est a été la première région à recevoir sa propre commande de masques passée en complément des commandes nationales. Or, à cause de difficultés d'acheminement, celle-ci "a été achetée par les Américains, cash", sur le tarmac de l'aéroport, et "l'avion qui devait venir en France est parti directement aux États-Unis". "Mais je reste d'une prudence de Sioux, c'est un parcours du combattant incroyable" d'un point de vue logistique, a-t-il constaté. Il avait également passé commande à un fournisseur chinois de plusieurs millions de masques hygiéniques, censés alimenter les établissements de santé et les EHPAD de sa région.

Emmanuel Macron, critiqué pour le manque de masques auquel doit faire face la France, a notamment promis mardi "l'indépendance pleine et entière" d'ici à la fin de l'année pour la production de masques, lors d'une visite dans une usine de fabrication en Anjou. Les Américains mènent une politique très agressive concernant l'acquisition de tels masques, indispensables aux États pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

Recommande: