Coronavirus: instauration du confinement au Royaume-Uni - LINFO.re - Monde, Europe

27 Mars, 2020, 15:21 | Auteur: Lynn Cook
  • Le Royaume Uni ordonne à son tour la fermeture des pubs restaurants et cinémas

"Les chiffres sont durs et ils s'accélèrent".

" À partir de ce soir, je veux donner aux Britanniques une instruction très simple: vous devez rester chez vous ", a déclaré Boris Johnson, décrivant le virus comme " la menace la plus importante à laquelle ce pays a été confronté depuis des décennies ". Nous ne sommes qu'à quelques semaines - deux ou trois - de l'Italie.

Tandis que nombre de Britanniques continuent de sortir pour profiter du beau temps, Boris Johnson a appelé ses compatriotes à un "effort national collectif", pour ralentir la diffusion du virus, qui a fait 233 morts au Royaume-Uni, faute de quoi le service public de santé "sera submergé de la même manière" qu'en Italie. Les pharmacies et les établissements vendant de l'alimentation resteront ouverts.

"Le public n'en a peut-être pas conscience mais la situation est déjà mauvaise à Londres", a expliqué le Dr Andrea Collins, maître de conférences clinique en médecine respiratoire à la Liverpool School of Tropical Medicine, dans un communiqué. "Les unités de soins intensifs de la capitale sont remplies de cas suspects ou confirmés de Covid-19 et bon nombre de ceux qui sont soignés ont moins de 50 ans".

Le National Trust, chargé de la protection du patrimoine historique et naturel britannique, a fermé ses parcs et jardins.

Le nouveau coronavirus a fait 335 morts et contaminé officiellement 6.650 personnes au Royaume-Uni, selon un bilan officiel publié lundi qui montre une forte accélération ces derniers jours. Parmi elles, les malades du cancer du sang ou de la moelle osseuse, les personnes transplantées ou atteintes de mucoviscidose ou de bronchite chronique sévère.

Boris Johnson a aussi enjoint les Britanniques qui célèbrent la fête des Mères dimanche à ne pas rendre visite à leurs mères, mais à les contacter par téléphone ou par appel vidéo. Il avait finalement demandé vendredi soir la fermeture des pubs, bars et restaurants et des écoles, sous la pression notamment du président français, Emmanuel Macron, qui l'avait menacé de fermer les frontières vers le Royaume-Uni dans la journée s'il ne prenait pas des mesures plus drastiques.

Dans le cadre de cette mesure qui s'applique dès ce lundi soir, les Britanniques ne seront autorisés à sortir de chez eux que pour des cas très limités comme faire ses courses, aller travailler, se faire soigner ou faire de l'exercice une fois par jour, a précisé le chef du gouvernement conservateur lors d'une adresse à la nation.

Alors que le Premier ministre a insisté sur le maintien de la liberté des Britanniques dimanche 22 mars, le lendemain, une toute autre décision a été prise par le gouvernement.

Recommande: