Ce qu'il faut retenir de la nouvelle allocution d'Emmanuel Macron — Coronavirus

27 Mars, 2020, 14:44 | Auteur: Sue Barrett
  • Emmanuel Macron à Mulhouse le 25 mars 2020

Emmanuel Macron a voulu montrer sa proximité avec la région Grand Est, où plusieurs centaines de morts du Covid-19 sont à déplorer, tout en se félicitant de l'ampleur du dispositif mis en place, le présentant clairement comme un modèle, "une méthode inédite qui sera répliquée partout où ce sera nécessaire ".

"Mais plus largement, a ajouté le chef de l'État, l'engagement que je prends, ce soir, pour eux et pour la Nation tout entière, c'est qu'à l'issue de cette crise, un plan massif d'investissement et de revalorisation des carrières sera construit pour notre hôpital". Il promet, pour l'ensemble des personnels soignants comme pour l'ensemble des fonctionnaires mobilisés, une majoration des heures supplémentaires et "une prime exceptionnelle pour pouvoir accompagner financièrement cette reconnaissance". Ce sont les femmes et les hommes qui transportent, hébergent, réparent... Il a notamment eu un mot pour les enseignants, "à qui je veux dire merci car ils continuent de s'occuper de notre jeunesse ". Sur les tests, autre sujet sensible, la France se prépare à changer d'échelle: d'ici une dizaine de jours, a promis le Pr Salomon, la France disposera d'une capacité de 25.000 à 30.00 tests par jour, contre 9.000 aujourd'hui. Le président avait passé la fin de la journée dans cet épicentre de l'épidémie de Covid-19, où il avait rencontré des soignants et visité l'hôpital de campagne établi par l'armée en renfort des hôpitaux saturés. J'ai décidé de lancer l'opération Résilience.

Première décision, le porte-hélicoptères amphibie Mistral sera déployé "immédiatement" dans le sud de l'océan Indien et, "à partir de début avril, le porte-hélicoptères Dixmude ira se positionner dans la zone Antilles Guyane en soutien de nos territoires ultramarins", a-t-il annoncé.

Emmanuel Macron a insisté sur "l'unité et le courage, nous permettront de vaincre, nous ne sommes qu'au début, mais nous tiendrons".

Rendant hommage au personnel soignant - des professions très mobilisées ces derniers mois pour réclamer davantage de moyens notamment pour l'hôpital public et la dégradation de leurs conditions de travail - le président français a affirmé que cette "réponse sera profonde et dans la durée", alors qu'au moins cinq médecins sont décédés en France des suites du nouveau coronavirus.

Cette opération "Résilience", distincte de l'opération "Sentinelle" contre le terrorisme, "sera entièrement consacrée à l'aide et au soutien aux populations, ainsi qu'à l'appui aux services publics pour faire face à l'épidémie, en métropole et en Outre-mer".

Recommande: