L1 : la LFP recadre ! - Ligue 1

26 Mars, 2020, 16:06 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Eviter la discorde

Si elle n'a aucun pouvoir décisionnel, cette structure se compose compte des représentants de premier plan, comme Noël Le Graët, président de la FFF, mais aussi Jean-Michel Aulas (OL), Nasser al-Khelaïfi (PSG), Jacques-Henri Eyraud (OM), Bernard Caïazzo et Claude Michy, ancien président de Clermont et président de l'UCPF, représentant une majorité des clubs de Ligue 2. Certains y voient une tentative de putsch pour favoriser sa solution de reprise des championnats nationaux.

Alors que le championnat de France est actuellement suspendu, dans le cadre des mesures prises par la gouvernement pour lutter contre la pandémie du Covid-19 sur le territoire national, les dirigeants du football professionnel planchent actuellement sur plusieurs scénarios pour terminer la cuvée 2019/2020. Réuni lundi en conférence téléphonique, le Bureau du Conseil d'Administration de la LFP a tenté de chercher des solutions. "Face à une situation sans précédent, le football professionnel français a clairement montré son unité et sa solidarité" a commencé l'instance de football professionnel avant de donner quelques précisions sur les premières décisions.

Une nouvelle réunion se tiendra vendredi à la Ligue.

Ce bureau a par ailleurs rappelé " l'objectif prioritaire de terminer la saison au plus tard le 30 juin 2020 ou éventuellement le 15 juillet ". Afin de dimensionner les besoins financiers du football professionnel français, les services financiers de la LFP et la DNCG centraliseront et consolideront les besoins des clubs. En coulisses, les présidents de clubs et la direction de la Ligue de Football Professionnel s'activent pour s'organiser et minimiser l'impact de cette crise, notamment sur les finances des formations.

Elle souhaite également " que des discussions s'engagent pour adopter une position commune sur le dialogue social entre les clubs et l'UNFP, qui représente les joueurs.

Recommande: