Actualité à la une

26 Mars, 2020, 03:22 | Auteur: Lynn Cook
  • Ali Khamenei

Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a refusé l'aide américaine pour lutter contre le nouveau coronavirus, évoquant une théorie du complot selon laquelle le virus aurait été créé des Américains. Depuis le 19 février, lorsque l'Iran a déclaré que son premier cas de coronavirus avait été identifié, il a annoncé que 1 685 personnes étaient décédées sur près de 22 000 cas d'infection. Ses dirigeants sont des terroristes...

Contre toute attente, l'Iran qui est l'un des trois pays les plus touchés par le nouveau coronavirus après l'Italie et la Chine a refusé d'imposer des mesures de confinement ou de quarantaine.

"Nous nous méfions des intentions des Américains et ne comptons pas sur ces aides", avait alors répondu Téhéran, qui n'entretient plus de relations diplomatiques avec Washington depuis plus de 40 ans.

Les propositions américaines "de nous aider avec des médicaments et des traitements, à condition qu'on (le leur) demande (sont) étranges", a argué le guide suprême, notant que les Etats-Unis souffraient, "de l'aveu même des responsables américains", d'"une horrible pénurie dans le domaine du matériel de prévention contre la maladie mais aussi des médicaments".

"Il est possible que votre médicament (offert) soit un moyen de propager davantage le virus", a affirmé dimanche Ali Khamenei dans un discours diffusé en direct dans tout le pays.

Pour limiter la propagation du virus, les autorités demandent depuis plusieurs semaines à la population de s'abstenir de tout voyage pendant les quinze jours du congé de Norouz [le Nouvel An persan, célébré vendredi dans une ambiance morose], qui met traditionnellement le pays entier sur les routes.

Il n'y avait "pas d'autre solution", et les responsables du Comité "ont fait les choix qu'ils jugeaient bons", a ajouté M. Khamenei.

Par contre, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a indiqué que l'Iran a reçu des équipements médicaux ou une aide financière de pays comme l'Allemagne, l'Azerbaïdjan, la Chine, les Emirats arabes unis, la France, la Grande-Bretagne, le Japon, le Qatar, la Russie et la Turquie.

Recommande: