Sorties sportives et médicales limitées, marchés interdits... le confinement se durcit — Coronavirus

25 Mars, 2020, 05:56 | Auteur: Sue Barrett
  • Capture d'écran du Premier ministre Edouard Philippe en duplex sur France 2 depuis Matignon le 17 mars 2020 à Paris

Le Premier ministre a par ailleurs annoncé un " durcissement " des règles de confinement.

Le motif de sorties pour des raisons médicales va également être davantage encadré. "Maximum pour une heure, tout seul et une fois par jour", a précisé Edouard Philippe.

Edouard Philippe a aussi annoncé la fermeture des marchés ouverts, où l'on a vu les consommateurs se presser sans forcément respecter les règles sanitaires.

Le Premier ministre a annoncé la fermeture des marchés ouverts mais les préfets pourront, à la demande des maires, " déroger à cette interdiction ". L'heure de sortie devra être indiquée sur l'attestation.

Contrairement à ce qui était en vigueur jusqu'à présent, les déplacements pour consultations médicales seront désormais réservés aux soins urgents ou aux convocations.

"Nous ne sommes pas dans une logique de confinement général ", a insisté le premier ministre, tout en soutenant "des mesures de couvre-feu là où c'est nécessaire ". "Nous voulons faire en sorte de freiner la circulation du virus et c'est ce qui explique toutes les décisions que nous avons prises", a-t-il expliqué. Des chiffres encore trop élevés qui ont incités le gouvernement à sévir de plus belle sur les risques encourus en cas de non respect des mesures de confinement.

"Beaucoup aimeraient retrouver le temps d'avant, mais ce n'est pas encore pour demain".

Le Premier ministre a également reconnu que "la consommation de masques est supérieure à ce que nous pensions au départ". Les Français pourront continuer à se rendre aux urgences, ou à des soins programmés indispensables comme les dialyses. Il s'agit selon lui " d'un effort de solidarité nationale ".

Enfin, concernant la chloroquine, prescrite par certains médecins après des premiers essais réputés encourageants mais largement controversés à l'hôpital de Marseille, Edouard Philippe a indiqué avoir "fait en sorte que les études cliniques, la recherche, puissent s'engager très rapidement sur l'hypothèse qu'a formulée le professeur Didier Raoult", fervent promoteur de l'utilisation de cet anti-paludique dans le traitement du Covid-19.

Recommande: