Le geste magnifique de la SNCF pour aider les soignants — Coronavirus

25 Mars, 2020, 21:50 | Auteur: Jonathan Ford
  • Illustration SNCF

Une gratuité qui englobe de nombreuses professions: les personnels des établissements de santé publics et privés, travaillant en EHPAD, dans des établissements pour personnes handicapées, les aides à domicile, des services infirmiers d'aide à domicile, des lits d'accueil médicalisés et des lits halte soins santé, des nouveaux centres d'hébergement pour sans-abri malades du coronavirus et des établissements d'accueil du jeune enfant maintenus ouverts, les crèches.

L'afflux de voyageurs en gare pourrait en effet mettre en péril la santé des voyageurs et celles des agents dans un contexte de plan de transport très limité.

"S'ils ont le justificatif de leur direction, ils peuvent voyager dans toute la France pour aller renforcer un service", a indiqué hier le directeur de SNCF Voyages, Alain Krakovitch, au sujet de ces médecins, infirmiers et aides-soignants appelés à aller renforcer des services médicaux en tension: "C'est normal qu'on soit aussi à la SNCF dans une action de solidarité vis-à-vis des soignants".

La mesure de gratuité concerne les TGV -inOui et Ouigo- et les Intercités, mais n'englobe pas les trains régionaux TER ni les trains de la banlieue parisienne (Transilien), qui dépendent des régions.

Plus largement, SNCF Voyages prévoit d'assurer ces prochains jours de 15 à 20% des trains grandes lignes.

Ceux-ci sont désinfectés avec le plus grand soin chaque jour. Chaque passager a droit à deux sièges de façon à minimiser les risques de propagation.

En Normandie, les transports ferroviaires, mais également routiers sont gratuits pour le personnel soignant, les pompiers et les policiers.

À Annecy, des bus supplémentaires ont été mis en place pour que le personnel soignant quittant les hôpitaux tardivement puisse bénéficier d'un transport adapté, les rapprochant au maximum de leur habitation. Selon le secrétaire d'État aux Transports, il devrait ainsi chuter à 7% de son offre habituelle, soit moitié moins qu'aujourd'hui. De même, des services de transports à la demande (TAD) seront mis en place après accord avec le CHU. À Toulouse, Valenciennes et Cholet, les transports en commun sont gratuits pour tous durant toute la période du confinement. À Lyon, les abonnements seront remboursés pour les passagers.

Les appels à la solidarité se multiplient. Des opérateurs conduisant les enfants dans les établissements scolaires sont désormais organisés pour transporter le personnel médical vers les hôpitaux.

Recommande: