Le FMI est prêt à mobiliser 1.000 milliards de dollars

25 Mars, 2020, 20:22 | Auteur: Aubrey Nash
  • Pour la directrice générale du FMI plus le virus sera arrêté rapidement plus la reprise sera rapide et forte. Crédit iStock

Saluant les mesures prises par les principales banques centrales d'assouplir leur politique monétaire ainsi que la décision des principales banques centrales de lancer des lignes de swap bilatérales avec les pays émergents pour favoriser les flux financiers, elle a soutenu qu'il est primordial de prioriser l'endiguement et de renforcer les systèmes de santé partout.

Plus tôt ce mois-ci, elle avait averti que la croissance mondiale en 2020 serait inférieure au taux de 2,9% observé en 2019, mais n'avait pas formellement annoncé de récession.

Elle a aussi souligné que les économies des pays émergents ou peu développés économiquement étaient confrontés à des défis importants, comme la fuite des capitaux. Toutefois, refusant de ne voir que le côté négatif des choses, la DG du FMI a poursuivi en martelant qu'une reprise est attendue pour 2021. " La plus importante sortie de capitaux jamais enregistrée ", a-t-elle fait remarquer.

Kristalina Georgieva a assuré que le FMI était particulièrement préoccupé par les pays à faible revenu en situation de surendettement et a appelé ses membres à verser de nouvelles contributions pour reconstituer son fonds de secours.

Vu l'urgence des besoins et la profondeur de la crise face au COVID-19, Mme Georgieva a fait savoir que près de 80 pays frappaient à la porte de son institution pour obtenir son aide et qu'elle travaillait déjà en symbiose avec d'autres institutions financières internationales " pour fournir une réponse coordonnée solide afin que nous puissions avoir plus d'impacts ensemble ". Elle a ajouté que le FMI étudiait d'autres options de financement avec ses membres. "L'impact économique est et sera grave, mais plus le virus est arrêté rapidement, plus la reprise sera rapide et forte", a-t-elle également estimé.

Recommande: