Un médecin généraliste de Haute-Saône est mort — Coronavirus

24 Mars, 2020, 11:11 | Auteur: Jonathan Ford
  • Coronavirus: décès de deux médecins du Grand Est

Deux membres du personnel soignant originaires du Haut-Rhin et de Moselle sont décédés dimanche des suites d'une contamination au coronavirus, a appris l'AFP le 23 mars auprès de la clinique et du maire de la commune où les deux professionnels exerçaient.

Généraliste de 70 ans, Mahen Ramloll, est mort dimanche à l'hôpital de Colmar, selon l'ARS et une source médicale. Vendredi dernier, Martin Hirsch, président de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) nous apprenait que "345 soignants de l'AP-HP ont été dépistés positifs au Covid-19".

Olivier-Jacques Schneller, 68 ans, est quant lui décédé ce week-end à l'hôpital de Trévenans (Territoire-de-Belfort), a indiqué le maire de Couthenans, où il avait son cabinet.

Lundi matin, deux autres décès de médecins contaminés par le virus avaient été recensés dans l'Est.

Il avait été admis jeudi dans l'établissement où il est mort samedi "dans le service de réanimation Unité Covid-19", a indiqué dans un communiqué l'hôpital de Saint-Avold.

"Mon père ce héros, médecin aux urgences de Compiègne, est parti trop vite à cause du coronavirus", écrivait son fils, sur Facebook, le soir du samedi 21 mars. Alors que le décès du médecin urgentiste de Compiègne (Oise) Jean-Jacques Razafindranazy, premier médecin hospitalier à avoir succombé à l'infection au coronavirus, a ému la France entière, deux autres médecins comptent désormais parmi les victimes.

Jean-Marie Boegle, gynécologue-obstétricien de 66 ans, est mort "des suites" du Covid-19, a indiqué dans un communiqué la clinique du Diaconat, où ce médecin exerçait "depuis 35 ans", faisant preuve d'une "exemplarité sans faille".

La situation a continué de s'aggraver au cours du week-end dans le Grand Est, et notamment dans le Haut-Rhin, devenu l'un des principaux foyers français de l'épidémie de coronavirus après un grand rassemblement évangélique d'une semaine en février. Il s'agit du docteur Sylvain Welling, l'un des trois médecins généralistes de la commune de L'Hôpital (Moselle).

Recommande: