Coronavirus, ça ne sent pas du tout bon, Caïazzo inquiet — ASSE

23 Mars, 2020, 11:11 | Auteur: Ruben Ruiz
  • ASSE / Caïazzo :

La reprogrammation de l'Euro en juin 2021 étant désormais officielle, Noël Le Graet, le président de la Fédération française de football (FFF) a lui aussi évoqué la possibilité d'aller jusqu'au 31 août, quitte à décaler aussi la reprise de la prochaine saison. Le président du conseil de surveillance de l'AS Saint-Etienne s'explique dans un entretien accordé à France Bleu Loire hier: "On ne pourra pas jouer tant que la courbe ne sera pas inversée". Je suis très très très inquiet pour tous les clubs.

"Sans aides de l'État, d'ici six mois, c'est la moitié des clubs pro qui dépose le bilan, affirme-t-il. Dans les cinq championnats majeurs, les pertes financières sont estimées à 5 milliards d'euros".

Même en cas de chômage partiel, comme l'ont décidé Lyon et Marseille, celui-ci est plafonné à 4,5 Smic (salaire minimum de croissance), environ 5'500 euros net. Derrière, ce sont les clubs qui vont devoir payer.

Le football français se mobilise pour trouver les solutions adéquates et rencontrer une issue favorable à l'ensemble des clubs français pour cette fin de saison. Et si on veut s'en sortir, on doit trouver des réponses collectives. [.] Après, il y aura l'absence de mercato. Interrogé par RMC Sport en qualité de président de Premier Ligue, le syndicat des joueurs professionnels, le dirigeant des Verts a fait savoir que les clubs de l'élite et de Ligue 2 étaient disposés à terminer cet exercice, suspendu pour une période indéterminée, durant l'été. Or les clubs de Ligue 1 comptent sur des ventes d'ici la fin juin. "Sans parler des 170 millions d'euros en moins de droits télé, et du manque à gagner en billetterie pour les clubs", souligne encore le Stéphanois.

Recommande: