Confinement : Édouard Philippe renforce et précise les règles de déplacement

23 Mars, 2020, 23:23 | Auteur: Sue Barrett
  • Les contrôles de police ont été renforcés

Seuls les déplacements pour des soins urgents ou sur convocations seront tolérés, sur attestation toujours. Il a détaillé de nouvelles mesures mises en place dans le cadre du confinement.

Au septième jour de confinement, la France se prépare à prolonger de "quelques semaines" ces mesures exceptionnelles prises pour lutter contre le coronavirus, qui a fait 186 décès supplémentaires en une journée dont des médecins.

Quant aux marchés ouverts - en plein air -, "où des gens parfois se massent sans laisser d'espace ", ils seront désormais fermés. A une exception près: "Il sera permis au préfet sur avis des maires de déroger à cette interdiction car dans certaines petites communes, seul moyen pour les personnes puissent avoir accès à des produits frais". Il a annoncé le signer ce soir pour une entrée en vigueur dès demain mardi 24 mars.

Par ailleurs, Édouard Philippe a écarté un couvre-feu national mais "nous n'hésiterons pas là où c'est nécessaire à prendre des mesures de couvre-feu", a-t-il précisé. Il enjoint les maires qui le souhaitent à se rapprocher du préfet le cas échéant.

Édouard Philippe a également assuré que les demandeurs d'emploi en fin de droit conserveront leur indemnisation tant que l'état d'urgence sanitaire se poursuivra.

Le Premier ministre a également rendu hommage aux soignants "Je leur dis 'chapeau', je suis impressionné". "Nous leur devons à la fois de la reconnaissance et nous leur devons aussi les armes pour se battre", a-t-il affirmé.

Le Premier ministre a tiré son chapeau aux personnels soignants, et face aux critiques qui sur la gestion de la crise - et notamment sur les masques ou les tests -, il a encore une fois défendu la préparation depuis deux mois pour tenter de faire face.

Il a lancé un appel à la solidarité. "Il faut protéger les plus âgés qui sont les plus touchés par cette maladie. Chacun d'entre nous doit participer à l'effort de solidarité nationale".

Et d'ajouter "Beaucoup de Français aimeraient retrouver le temps d'avant".

Une semaine tout juste après l'intervention du président de la République annonçant le confinement historique de toute la population pour une durée minimale de 15 jours, la question est déjà sur toutes les lèvres: combien de temps cette situation va-t-elle encore durer?

Recommande: