La BCE débloque 750 milliards d'euros: tout faire pour préserver l'euro

22 Mars, 2020, 09:22 | Auteur: Aubrey Nash
  • LA BCE VA INJECTER €750 MDS SUPPLÉMENTAIRES CONTRE L'IMPACT DU CORONAVIRUS

Alors, suite à cette décision prise lors du Conseil des gouverneurs, la présidente de la BCE, Christine Lagarde publiait un tweet. "Nous sommes déterminés à utiliser le plein potentiel de nos outils, dans notre mandat". Et les prix du pétrole en Asie ont nettement grimpé.

Le président du Conseil européen, Charles Michel, a salué jeudi le plan d'"urgence" de 750 milliards d'euros présenté par la Banque centrale européenne (BCE) pour atténuer les répercussions économiques de la crise du coronavirus dans la zone euro.

Le "programme de rachat d'urgence face à la pandémie" via des rachats de dette publique et privée pour 750 milliards d'euros sera réalisé d'ici à la fin de l'année, a précisé l'institution dans un communiqué.

Ce plan d'urgence de la BCE doit notamment contribuer à fluidifier les flux financiers dans la zone euro, alors que de nombreuses sociétés sont obligées de suspendre leur activité et plusieurs autres sont menacées de faillite en raison de la crise du coronavirus.

Aujourd'hui la BCE va encore plus loin face au coronavirus.

Pour le reste, "les conséquences de l'injection de liquidités de la Banque centrale européenne ont eu un effet significatif sur les taux souverains et soulagé un peu le marché", ajoute M. Larrouturou. Le programme de rachats décidé mercredi inclut aussi pour la première fois des titres émis par le gouvernement grec, qui n'avaient pas eu leur place dans le premier "QE".

Avec la flambée des rendements obligataires en périphérie du bloc communautaire et l'allongement en quelques jours de l'écart de rendement entre l'Italie et l'Allemagne, la pression s'était accentuée sur la BCE pour qu'elle engage de nouvelles mesures. L'analyste Frederik Ducrozet, stratégiste chez Pictet Wealth Management, a indiqué que cette aide est massive à tous les niveaux (flexibilité, taille, portée et engagement).

" À condition que la réponse budgétaire (des États) continue de s'accroître, cela changera la donne pour l'économie de la zone euro et les marchés du crédit ", a-t-il ajouté.

En Australie, la Banque centrale a abaissé son taux à son plus bas historique (0,25%) et promis d'acheter de la dette publique.

Recommande: