Vers un couvre-feu en France — Coronavirus

21 Mars, 2020, 18:52 | Auteur: Sue Barrett
  • Un contrôle de police sur la Promenade des Anglais à Nice

Elle insiste: "Je pense que c'est assez probable que nous soyons obligés de prolonger le confinement, c'est quelque chose d'assez simple".

Ce 20 mars, la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, interrogée sur BFMTV, n'a pas fait de mystère sur le fait que la période initialement prévue, de douze jours, serait prolongée. En revanche, la mise en place d'un couvre feu n'est "pour l'instant pas envisagée", a-t-elle affirmé.

Cet avis est partagé par Sibeth Ndiaye qui a précisé qu'il est important qu'il y ait une prise de conscience. "Si on a fermé les plages (.), c'est bien parce qu'on s'est rendu compte qu'il y avait une difficulté à respecter les règles de confinement".

Sur France Info ce vendredi matin, le professeur Yazdan Yazanpanah est, lui aussi, allé dans le sens d'une prolongation du confinement. Celui-ci aurait en 2011 estimé que le pays n'avait "plus besoin de stock de cette nature".

Lorsque le nouveau coronavirus a commencé à se propager dans l'Hexagone, le gouvernement a réquisitionné "les quatre usines en France qui étaient habilitées à fabriquer des masques chirurgicaux" et qui "sont capables de produire entre huit et six millions de masques par semaine". Cela dépendendra un peu de la courbe d'épidémie, du nombre de nouveaux cas qu'on va avoir (.).

Dans un communiqué au chef de l'Etat, l'Intersyndicale nationale des internes (Isni) a appelé les autorités à "cesser les demi-mesures et les discours équivoques" et réclamé un "confinement total et absolu de l'ensemble de la population". Le texte, voté par 252 voix pour, 2 contre et 90 abstentions, autorise également le gouvernement à prendre des mesures de soutien aux entreprises par ordonnance et acte le report du 2e tour des élections municipales "au plus tard en juin". Si elle l'adopte sans modifications, il sera considéré comme définitivement adopté.

Recommande: