Le "roi" du soukouss Aurlus Mabélé tué par le Coronavirus — Page noire

20 Mars, 2020, 19:36 | Auteur: Sue Barrett

C'est sa fille Liza Monet qui a annoncé la nouvelle sur les réseaux sociaux.

Dans un message sur son compte Facebook datant du 19 mars, Liza Monet, la fille d'Aurlus Mabélé, a annoncé le décès de son père. "Mon papa est mort ce matin du Coronavirus... Merci d'honorer sa mémoire", peut-on lire sur son mur. Aurlus Mabélé, ce grand défenseur de la musique congolaise des années 90, en Europe, aux Antilles et en Afrique de l'Ouest, s'est éteint jeudi 19 mars à l'hôpital Simone Veil d'Eaubonne en région parisienne. L'enfant de Brazzaville a été emporté par le coronavirus. Je suis inconsolable et effondrée. Cette peine, les fans et les ténors de l'univers musical la partagent. Claudy Siar a également rendu hommage à la légende dans un vidéo sur Brazza Vibes. Mon papa que j'aime tant...

Aurlus Mabélé, de son vrai nom Aurélien Miatsonama, était originaire du Congo-Brazzaville et s'est installé en France dans les années 1980. C'est dans les années 80 qu'il a fondé son groupe baptisé " Loketo ".

La musique africaine en général et le soukouss en particulier sont en deuil. A l'époque, il s'était souvent produit en Martinique, en Guadeloupe, en Guyane et à la Réunion grâce à Michel Nicole, qui organisait les tournées. En 25 ans de carrière, l'auteur des tubes "Africa Mousso", "Femme ivoirienne", "Embargo" etc. aurait vendu plus de 10 millions d'albums dans le monde, a en croire des informations relayées par la RTBF (la radio-télévision publique belge).

Recommande: