Les libraires dénoncent la concurrence déloyale d’Amazon

19 Mars, 2020, 20:35 | Auteur: Sue Barrett
  • Les professionnels du livre face au coronavirus

Les salariés d'Amazon tapent du poing sur la table.

S'agissant des conditions de travail des salariés d'Amazon, qui affirment être soumis à la règle du " un jour non travaillé, un jour non payé" et exerçant leurs activités dans des conditions de sécurité sanitaires qu'ils jugent insuffisantes, le ministre a fait une réponse qu'il a lui même qualifiée de "courte et lapidaire": "Ces pressions dont inacceptables, nous le ferons savoir à Amazon".

"Je suis prêt à rouvrir cette question", a déclaré Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, jeudi 19 mars sur France Inter, à propos des librairies indépendantes qui ont été contraintes de fermer dans le cadre du confinement face à l'épidémie de coronavirus Covid-19. Les élus syndicaux dénoncent la faiblesse du matériel sanitaire, notamment de gel hydroalcoolique et de masques, et un manque d'information et d'affichage. "Vous savez l'attachement que j'ai aux livres et à la lecture, je comprends très bien l'inquiétude des libraires, elle m'a été relayée", a-t-il ajouté.

M. Le Maire a par ailleurs estimé que les libraires, qui se disent menacés encore plus que d'ordinaire par la concurrence d'Amazon en période de confinement, "sont effectivement un commerce de première nécessité, c'est ma conviction". "Je ne vois pas pourquoi ce serait uniquement Amazon qui récupérerait le marché au risque de fragiliser les libraires", a précisé le ministre. "La librairie ne peut pas être un lieu de rassemblement", a rappelé le ministre.

Recommande: